Ces pays où voter à 16 ans est déjà possible

International

JEUNES ÉLECTEURS - La question d'ouvrir le droit au vote dès l'âge de 16 ans refait surface en France. Une mesure d'ores et déjà adoptée par une dizaine de pays dans le monde.

205. C'est le nombre de pays qui ont fixé la majorité électorale à 18 ans. Si avant la Seconde guerre mondiale la plupart des pays autorisaient le droit de vote à partir de 21 ans, l'âge moyen pour voter aux élections est passé au fil des décennies à 18 ans. Si la plupart des Etats ont adopté cet âge pour participer aux élections, certains conservent encore une limite d'âge plus élevée. Par exemple : il n'est possible de voter aux Émirats Arabes Unis qu'à partir de 25 ans

12 pays l'autorisent

12 territoires, Etats nation ou dépendances, ont instauré le droit au vote à partir de 16 ans : le Brésil, l’Équateur, l’Autriche, Cuba, Guernesey, l'île de Man, l'île de Jersey, Malte, le Nicaragua, l’Ecosse, la Slovénie et l’Argentine. Mais cet abaissement de la majorité électorale n'est valable dans certains pays que sous certaines conditions. 

En Slovénie le droit de vote est ouvert à 16 ans, à condition d'occuper un emploi ou d'être travailleur indépendant. Pour l'Écosse, cela n'est possible que pour l'élection du Parlement et les élections locales. Les autorités écossaises ont également baissé l'âge légal pour voter au référendum sur l'indépendance de l'Écosse en 2014. Quant à l'Argentine, le droit de vote y est facultatif de 16 à 18 ans puis devient obligatoire après. 

Voir aussi

En Suisse et en Allemagne... à l'échelle locale

D'autres pays, sans pour autant généraliser cette majorité légale, l'ont instaurée au niveau local. En Suisse, dans le canton de Glaris, cette majorité électorale ne s’applique que pour les élections locales et cantonales. L'application du droit de vote à 16 ans à l'échelle nationale a cependant toujours été rejetée par le pouvoir législatif. Même cas de figure en Allemagne : depuis 1995, cinq Länders ont abaissé l'âge du droit de vote mais cela ne s'applique pas aux élections nationales. Au Luxembourg, l'abaissement de la majorité électorale a été soumis au référendum en 2015, sans succès : 81% des électeurs se sont exprimés contre cette révision de la Constitution. 

La question est parfois débattue en France mais aucun vote n'a encore eu lieu pour abaisser l'âge de la majorité électorale à 16 ans. Si l'expérimentation "dans les conditions du réel" initiée par Anne Hidalgo ne concerne que douze lycées parisiens, la maire de Paris est d'ores et déjà convaincue comme le relate Le Monde, "16 ans, c’est le bon âge pour prendre de bonnes habitudes en matière de démocratie.»

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter