Ces villes qui en ont marre des touristes

DirectLCI
TROP PLEIN - Venise, Amsterdam, Barcelone... Des villes qui attirent les touristes. Un peu trop ? Si la première a mis en place une équipe chargée de faire respecter la bienséance et les règles d'usage dans la cité des Doges, il n'en reste pas moins difficile de canaliser le flux de visiteurs... et le comportements de certains. Tourisme, je t'aime, moi non plus.

Elles sont belles, elles sont connues, elles sont prisées. Il ne s'agit pas de stars hollywoodiennes, mais bien de certaines des villes les plus touristiques du monde : Venise, Barcelone ou encore Amsterdam, pour ne citer qu'elles. Problème : elles souffrent de leur trop grande popularité ! Surpopulation, comportements qui laissent à désirer...  Si aucune d'entre elles ne remet en question la chance qui est la leur d'attirer autant, la colère gronde contre certains oiseaux de passage qui se laissent visiblement un peu trop vivre...



Venise contre-attaque

Exemple à Venise, qui accueille chaque jour 70.000 curieux. Pour lutter contre les visiteurs plus préoccupés par leur bien-être que par le respect de la cité des Doges, la ville a mis en place une équipe de choc chargée de faire respecter les règles de sécurité et de bienséance. Et ce n'est pas une mince affaire : chaque jour, ces employés sont contraints de faire plus de 800 remarques aux badauds. Parmi les plus courantes : rappeller l'interdiction de déambuler torse nu, de s'asseoir sur les monuments ou encore d'y manger. Pour les huits anges gardien de la place St-Marc, c'est un combat sans fin. 


Les habitants ne vont certainement pas se plaindre d'une telle mesure. Excédés, cet été, ils ont décidé de dénoncer sur internet les comportements inapropriés. Comme ce gondolier qui, n'en croyant pas ses yeux, a photographié une femme occupée à uriner dans le canal. Une autre Vénitienne, elle, a réprimandé des jeunes Allemands qui s'apprêtaient à plonger dans l'eau. 


Touristes, rentrez chez vous !Des Barcelonais excédés

Mais Venise n'est pas la seule à souffrir de ce fléau. Barcelone, qui peut se vanter d'être l'une des villes les plus touristiques d'Europe, peut elle aussi en témoigner. L'année dernière, le sujet a même était au centre des élections municipales. Depuis, des mesures ont été prises pour tenter de canaliser le flux toujours plus important de visiteurs.


Car ils sont 27 millions par an à venir se délecter des richesses architecturales ou culturelles de la ville... et pour certains habitants, c'est un peu trop. Ainsi, comme le rappelle FranceInfo, un slogan sans ambiguité a commencé à fleurir dans certains quartiers : "Tourists, go home" (touristes, rentre chez vous !). Ambiance.


Dans le port d'Amsterdam, y'a des touristes partout

En 2015, la capitale des Pays-Bas a accueilli en son sein 17 millions de touristes. Les professionnels du secteur tablent sur une augmentation possible de 5% de visiteurs par an. Conséquence, la ville, de 219 km ², frise l'implosion. Seule solution pour la municipalité : conseiller aux visiteurs de se loger... en dehors de la ville ! De grands évènements, comme certains festivals ou autres rassemblements, qui drainent un public important dans les rues de la capitale devraient aussi être délocalisés pour tenter d'endiguer le phénomène.



Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter