Charleston : Dylann Roof formellement inculpé et le drapeau confédéré retiré

Charleston : Dylann Roof formellement inculpé et le drapeau confédéré retiré

DirectLCI
ETATS-UNIS - L’auteur présumé de la tuerie de Charleston en Caroline du Sud, a été formellement inculpé de neuf assassinats et de trois tentatives d'assassinat. Le Sénat a de son côté voté pour le retrait du drapeau confédéré.

Deux informations ont été relayées ce mardi, concernant l’attaque sanglante de l’église. Dylann Roof, 21 ans, auteur présumé du massacre de l'église de Charleston en Caroline du Sud où neuf personnes noires sont mortes fin juin, a été formellement inculpé ce mardi. Le jeune homme, qui avait déjà été inculpé après son arrestation pour l'assassinat de neuf personnes, est désormais également poursuivi pour trois tentatives d'assassinats "à cause des survivants de l'attaque", selon un communiqué du bureau du procureur de Charleston.

Il est également poursuivi pour "détention d'arme à feu dans le cadre d'un crime violent". Dylann Roof, s'affirmant partisan de la suprématie blanche, est accusé d'avoir abattu le 17 juin neuf paroissiens qui se trouvaient dans l'église historique Emanuel AME, dans la pire tuerie raciste de l'histoire récente des Etats-Unis. Dans un manifeste posté sur un site qui lui a été attribué, il expliquait son geste par sa haine des Noirs, "stupides et violents". Des photos le montrant portant le drapeau confédéré étaient également publiées, ravivant la polémique sur ce drapeau symbole de racisme et d'esclavage pour beaucoup. Mais lundi, un pas a été fait de la part des sénateurs de Caroline du Sud.

EN SAVOIR + >>  Tuerie de Charleston : le drapeau confédéré est-il un symbole raciste ?

Le drapeau retiré du capitole

Ces derniers ont annoncé lundi le retrait du parlement local du drapeau confédéré, avec un vote à une large majorité de 37 voix contre 3. Cela faisant suite à la décision du gouverneur de l'Alabama fin juin. L'étendard, un symbole fortement rattaché à l'histoire de l'esclavage, flotte depuis une quinzaine d'années à côté d'un monument du souvenir de la guerre de Sécession (1861-1865), dans les jardins du parlement de Columbia, la capitale de l'Etat.

Le vote n'est toutefois pas définitif. Le débat devait en effet se poursuivre ce mardi avant un troisième vote puis la proposition de loi ira à la Chambre des représentants locale où une majorité des deux-tiers d'élus est également requise. L'auteur de la proposition de loi, le démocrate Vincent Sheheen, a indiqué lundi que le drapeau devait être retiré non pas à cause du massacre de Charleston, mais "parce que c'est la bonne décision à prendre", insistant sur combien il divisait l'opinion locale.

LIRE AUSSI 
>> Le récit des événements
>>
  Après son arrestation, la police a offert un burger à Dylann Roof, le tueur de Charleston
>> Pour les Américains, "entendre Obama prononcer 'Nigger', c'est un tsunami"
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter