Charlottesville : quand l'inventeur du point Godwin s'en prend aux suprémacistes

DirectLCI
ETATS UNIS – L'auteur du "point Godwin" - cette théorie selon laquelle plus une discussion dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s'approche de 1" - a invité les internautes à comparer les manifestants de ce week-end à Charlottesville aux Nazis.

"Je vous encourage absolument à comparer ces conn... aux nazis. Encore et encore. Je suis avec vous". Publié ce lundi sur Twitter, ce message a été republié près de 13.000 fois en douze heures. Et pour cause : son auteur n'est autre que Mike Godwin, l'auteur du célèbre "point Godwin". Une réponse au week-end tragique qui a endeuillé la ville de Charlottesville (Virginie), théâtre d'affrontements entre suprémacistes blancs et opposants.


Une prise de position qui ne doit rien au hasard. Comme l'a expliqué Mike Godwin dans une réponse à un commentaire sur sa page Facebook, il s'agit d'une déclaration faisant suite à un message qu'il a reçu durant le week-end. "Monsieur (…), je crois que vous êtes l'homme qui a créé l'adage Internet maintenant connu sous le nom de "Loi de Godwin". Je vous implore de poster une déclaration sur Facebook, donnant votre avis sur le récent rassemblement nationaliste blanc à Charlottesville en Virginie."

En vidéo

Charlottesville : qui sont les suprémacistes blancs ?

Mike Godwin est un avocat qui a énoncé cette "loi" qui porte son nom. Son principe tient en quelques mots : "Plus une discussion dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s'approche de 1". En clair, quand une discussion entre deux personnes passablement échauffées est à court d'arguments, il est fort probable qu'une référence au nazisme s'y invite.


Créé par l'avocat en 1990, cette "loi" souvent présenté comme le "point Godwin" a surtout été consacrée dans les débats sur Internet ces dernières années. En particulier par des racistes et autres militants de la fachosphère, qui ont récupéré cette loi pour se défendre des critiques à leur égard.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter