Chine : en accouchant à 67 ans, une femme pourrait devenir la plus vieille maman au monde

Chine : en accouchant à 67 ans, une femme pourrait devenir la plus vieille maman au monde
International

INSOLITE – En Chine, une grand-mère de 67 ans vient de donner naissance à son troisième enfant, et pourrait devenir la plus vieille femme à mettre au monde suite à une grossesse naturelle.

C’est une histoire qui pourrait bouleverser le livre des records. Dans l’est de la Chine, une femme âgée de 67 ans vient de donner naissance à un petit bébé, et assure être la plus vieille Chinoise à mettre au monde un enfant à la suite d’une grossesse naturelle. L’accouchement a été réalisé vendredi dernier par césarienne, rapportent les médias locaux.

La maternité de la ville de Zaozhuang a confirmé qu'une femme de 67 ans avait accouché dans ses locaux, mais sans pouvoir se prononcer sur les conditions de la conception, puisque cette femme était déjà enceinte au moment de la prise de contact avec l'hôpital.

Record battu ?

S’il était confirmé que cette grossesse était bien naturelle, cette Chinoise, du nom de Tian, battrait alors le record mondial. D’après le "Guiness Book of Records", la plus vieille femme à avoir accouché d’un enfant conçu naturellement est une Britannique qui a mis au monde un bébé en 1997, alors qu’elle était âgée de 59 ans.

Avec l’aide de la fécondation in vitro, le record mondial est détenu par une Espagnole, qui a accouché de jumeaux en 2006 alors qu’elle s’apprêtait à fêter ses 67 ans. Elle est décédée d’un cancer deux ans plus tard.

Lire aussi

Une naissance critiquée

La naissance de ce bébé nommé Tianci, qui signifie "Don du ciel" en chinois, a été vivement critiquée sur le réseau social chinois Weibo. "Ces parents sont des égoïstes", a écrit un internaute, alors que le père est lui aussi âgé de 68 ans. "À leur âge, ils ne pourront pas s’occuper d’un enfant, et la charge en retombera sur leurs enfants plus âgés".

Madame Tian a en effet déjà deux enfants, dont un né en 1977, juste avant l’entrée en vigueur de la politique de l’enfant unique, depuis assouplie à deux enfants. Certains internautes se sont alors demandés si cette troisième naissance de la fratrie entraînerait une sanction, pour avoir enfreint la limite de deux enfants par femme.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter