Chine : une joueuse de tennis disparaît après avoir accusé de viol un haut responsable

Chine : disparition d'une joueuse de tennis qui accuse un ministre de viol

INQUIÉTUDE - Peng Shuai, joueuse de tennis chinoise, a accusé début novembre un ancien haut dirigeant communiste de l'avoir contrainte à une relation sexuelle. Selon "Le Monde", elle n'a plus donné le moindre signe de vie depuis ces accusations.

La championne de tennis Peng Shuai, qui avait remporté le tournoi de double féminin à Roland-Garros en 2014, a accusé un ancien haut dirigeant communiste de l'avoir contrainte à une relation sexuelle, avant d'en faire sa maîtresse. Dans un long message posté début novembre sur le réseau social Weibo, la joueuse de 35 ans a affirmé avoir subi, il y a trois ans, un rapport sexuel forcé avec l'ancien vice-Premier ministre Zhang Gaoli, qui a été de 2013 à 2018 l'un des hommes politiques les plus puissants de Chine.

Peng Shuai raconte que Zhang Gaoli, 75 ans, lui a imposé un rapport sexuel dans sa chambre après une partie de tennis, sept ans après une première relation. "J'avais très peur. Cet après-midi-là, j'ai d'abord refusé. Je n'arrêtais pas de pleurer", écrit-elle. "En proie à la peur et au trouble, [...] j'ai cédé et nous avons eu un rapport sexuel." Elle ajoute que l'épouse du dirigeant était au courant et "montait la garde à l'extérieur".

"Même si je dois aller à ma perte, je dirai la vérité"

Mais rapidement, le message de la 189e mondiale au classement WTA a été censuré par les autorités, en dépit des captures d'écrans réalisées par les internautes. Les recherches comportant à la fois les noms de Peng Shuai et Zhang Gaoli ont même été bloquées. Surtout, selon nos confrères du Monde, elle n'a plus donné le moindre signe de vie depuis ces accusations.

Peng Shuai s'était montrée consciente des risques qu'elle prenait en diffusant un tel message. "Je sais que grâce à votre rang élevé de vice-premier ministre, vous dites que vous n'avez pas peur, mais même si c'est jeter un œuf sur un rocher, même si je dois aller à ma perte en le faisant, je dirai la vérité à votre sujet", avait-elle écrit. Son silence depuis une dizaine de jours interroge.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal : la fleur faite aux non-vaccinés

Covid-19 : 525.527 cas positifs en 24 heures, nouveau record de contaminations en France

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 400.000 nouveaux cas en 24 heures

États-Unis : un homme retrouvé mort entouré de plus d'une centaine de serpents

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 20 janvier

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.