Chine : la vitre du cockpit explose en plein vol, un Airbus A319 se pose en urgence

Chine : la vitre du cockpit explose en plein vol, un Airbus A319 se pose en urgence

DirectLCI
FRAYEUR - Un Airbus A319 de la compagnie chinoise Sichuan Airlines avec 128 personnes à bord a dû se poser en urgence lundi après l’éclatement d’une vitre du cockpit. Le copilote, blessé lors de l’incident, a été aspiré vers l’extérieur et n’a dû sa survie qu’à sa ceinture.

Immense frayeur pour l’équipage et les voyageurs d’un vol de la compagnie Sichuan Airlines lundi dans le ciel chinois. Alors que l’appareil - un Airbus A319 - se trouvait à 32 000 pieds (9 700 mètres d’altitude) et effectuait la liaison entre la métropole de Chongqing (dans le sud-ouest du pays) et Lhassa (au Tibet), une vitre du cockpit a explosé. Un incident rarissime qui a contraint le pilote à atterrir d’urgence à Chengdu, cité située à seulement 400 kilomètres environ du point de départ, a annoncé l’Administration de l’aviation civile chinoise (CAAC).

Le copilote, aspiré vers l’extérieur en raison de la dépressurisation, a été blessé au cours de l’incident, tout comme une hôtesse de l’air, légèrement touchée un peu plus tard lors de l’atterrissage, selon un communiqué de la CAAC, qui ne précise pas la gravité des blessures du copilote, visiblement atteint au visage et à la taille. Une enquête a été ouverte pour connaître les raisons exactes de cet incident.

Le pilote devient un héros

Alors que l’avion progressait à une vitesse comprise entre 800 et 900km/h, le pilote est parvenu à effectuer un atterrissage d’urgence malgré le froid qui a envahi la cabine. "Le pare-brise a éclaté soudainement et un bruit fort a retenti, a raconté dans les colonnes du quotidien chinois Chengdu Business Daily Liu Chuanjian, le pilote, véritable héros sur Internet depuis quelques heures. Quand j'ai regardé de côté, j'ai vu que le copilote se trouvait déjà à moitié à l'extérieur de l'appareil à travers la fenêtre. Heureusement, sa ceinture était attachée."

L'avion vibrait fortementLe pilote

"Tout volait dans la cabine de pilotage, a également précisé le pilote alors qu’aucun blessé n’est à déplorer parmi les passagers. Beaucoup d'équipements fonctionnaient mal et le bruit était si fort qu'on n'entendait plus la radio. L'avion vibrait fortement et il était impossible de lire les instruments et d'agir." Il a pourtant réussi à garder son sang-froid pour parvenir à poser sans heurt son appareil après une vingtaine de minutes de descente.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter