Chine : le nouveau virus ayant fait trois morts est transmissible entre humains, selon un expert gouvernemental

Chine : le nouveau virus ayant fait trois morts est transmissible entre humains, selon un expert gouvernemental
International

ALERTE - Au lendemain du décès d'une troisième personne atteinte du nouveau virus sévissant en Chine, en Thaïlande, au Japon ou encore en Corée du Sud, un expert gouvernemental a affirmé que le virus était transmissible entre humains, contredisant les propos des autorités sanitaires chinoises d'il y a quelques jours.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

La psychose s'intensifie. A l'approche des festivités du Nouvel An chinois, une troisième personne est décédée d'un mystérieux virus proche du Sras, apparu à Wuhan, en Chine, le mois dernier. Un virus qui s'est propagé en Thaïlande, au Japon mais aussi en Corée du Sud ces derniers jours. Dans un premier temps, les autorités chinoises se voulaient rassurantes sur le risque de contagion, considérant la transmission entre humains comme "faible". 

Un discours qui a radicalement changé ce lundi. Ainsi, un expert gouvernemental en maladies infectieuses, Zhong Nanshan, a confirmé que la transmission du virus, nouveau type de coronavirus ressemblant par ses symptômes à une pneumonie, par contagion, était bel et bien "avérée". Zhong Nanshan, scientifique renommé de la Commission nationale de la santé, est un expert dans ce type de maladie, ayant notamment aidé à évaluer l'ampleur de l'épidémie de Sras en 2003.

Lire aussi

Réunion d'urgence à l'OMS

Discret depuis le début de l'épidémie, le président chinois Xi Jinping a réclamé que "la propagation de l'épidémie soit résolument enrayée". Le dirigeant communiste a jugé "absolument crucial de faire un bon travail en matière de prévention et de contrôle épidémiologiques". Le pays avait dénombré en fin de journée, lundi 20 janvier, exactement 218 cas, dont un dans sa capitale économique, Shanghai, chez une femme de 56 ans.

En conséquence de cette situation préoccupante, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé ce lundi la tenue d'une réunion d'urgence mercredi consacrée à l'émergence du nouveau virus. Un comité ad hoc doit ainsi se réunir à Genève pour déterminer s'il convient de déclarer une "urgence de santé publique de portée internationale", qualification qui n'est utilisée que pour les épidémies les plus graves.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Erdogan invite Macron à "se faire soigner", l'Élysée dénonce des "propos inacceptables"

Covid-19 : la France a-t-elle vraiment les plus mauvais chiffres en Europe ?

Covid-19 : pourquoi les masques en tissu n'ont plus la cote auprès des Français

EN DIRECT - 45.422 nouvelles contaminations en 24h : vers des mesures plus strictes que le couvre-feu ?

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent