Chine : un chien exécuté par les services sanitaires pendant que ses maîtres sont en quarantaine

Illustration.

CONSTERNATION - En Chine, les propriétaires d'un chien ont été tenus de séjourner dans un hôtel le temps de respecter leur quarantaine après une contamination au Covid-19 dans leur résidence. Venus nettoyer leur appartement, les services sanitaires ont... tué le chien à coups de pied de biche.

Leur période d'isolement a viré au drame. Cas contacts après la découverte d'une contamination au Covid-19 dans leur immeuble, les propriétaires d'un chien en Chine ont dû respecter une période d'isolement dans un hôtel, comme le veulent les règles drastiques imposées par le pays berceau de la pandémie. Durant cette quarantaine, les services sanitaires chinois sont venus désinfecter leur appartement, situé à Shangrao, dans la province du Jiangxi. Mais leurs actes ont largement dépassé le simple nettoyage des lieux.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Selon les images d'une caméra de surveillance, les fonctionnaires en combinaison intégrale ont tout simplement... tué le chien. Le corgi a été violenté à coups de pieds de biche sur la tête, jusqu'à entraîner sa mort. Les images ont fait le tour des réseaux sociaux et ont semé la consternation dans le pays. Si la mairie avait prévenu les propriétaires qu'elle entrerait dans l'appartement, elle avait promis de ne pas faire de mal au chien.

La ville s'excuse, les employés démis de leurs fonctions

"S'ils pensaient que mon petit chien était porteur du virus, ils auraient pu au moins lui faire passer un test de dépistage", s'est désolée la propriétaire sur une chaîne de télévision de Shanghai. La ville a annoncé avoir présenté ses excuses pour "l'élimination du chien sans communication adéquate au préalable". Les responsables de cet acte ont été démis de leurs fonctions, a précisé la mairie.

Lire aussi

Insuffisant pour éviter les critiques sur les réseaux sociaux. "Peut-on encore faire confiance à un État qui dit servir le peuple, mais applique la loi aussi brutalement", s'est ainsi demandé un internaute sur le réseau social Weibo. À l'approche des Jeux olympiques d'hiver de Pékin en février prochain, les autorités sont sur les dents et semblent appliquer les consignes sans faire dans le détail.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 cas ces dernières 24 heures

VIDÉO - Victime de violences conjugales, Camille Lellouche se livre dans "Sept à Huit"

"Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

VIDÉO - Sur les côtes anglaises, les habitants assistent consternés à l'arrivée de centaines de migrants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.