Cigarette électronique : les liquides aromatisés interdits à New York

International

CIGARETTE ELECTRONIQUE - L'Etat de New York a interdit mardi 17 septembre la vente de cigarettes électroniques aromatisées, accusant ces produits d'inciterdes jeunes au vapotage. Il devient le second Etat américain à prendre cette mesure, après le Michigan.

L'Etat de New York a interdit mardi 17 septembre la commercialisation des cigarettes électroniques aromatisées. La cause ? Celles-ci inciteraient les plus jeunes, notamment les mineurs, à vapoter. Il devient ainsi le second Etat américain à interdire leur vente, après l'Etat du Michigan. La décision a été prise lors d'un vote du conseil de santé publique et de planification sanitaire de l'Etat de New York, convoqué à la demande du gouverneur Andrew Cuomo, qui avait réclamé ce dimanche des mesures d'urgence.

Lire aussi

L'interdiction, effective immédiatement, intervient après que Donald Trump a annoncé le 11 septembre dernier agir au niveau fédéral sur cette question. Mais "New York n'attend pas le gouvernement fédéral pour agir", a déclaré le gouverneur Andrew Cuomo, dans un communiqué. "En interdisant les cigarettes électroniques aromatisées", a-t-il poursuivi, "nous prenons une mesure de santé publique et contribuons à empêcher un nombre incalculable de jeunes gens de contracter une accoutumance à vie, coûteuse, mauvaise pour la santé et potentiellement mortelle".

Selon des chiffres du département de la Santé de l'Etat de New-York, près de 40 % des élèves de Terminale vapotent, bien que les cigarettes électroniques ne peuvent être vendues aux mineurs. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter