Cinq personnes blessées au couteau à Manchester, le suspect arrêté pour "terrorisme"

Cinq personnes blessées au couteau à Manchester, le suspect arrêté pour "terrorisme"

AGRESSION - Cinq personnes ont été poignardées, vendredi 11 octobre, devant un centre commercial de Manchester, dans le nord de l'Angleterre. Un homme a été arrêté pour "terrorisme", a indiqué la police.

Cinq personnes ont été blessées lors d'une attaque à l'arme blanche, vendredi 11 octobre, à 11h15 heure lcoale, dans un centre commercial de Manchester. Le suspect, un homme d'une quarantaine d'années, a été arrêté pour "terrorisme", a indiqué la police, semble-t-il au moyen d'un pistolet à impulsion électrique, après que le centre commercial a été évacué. Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent son interpellation par les forces de l'ordre. Les cinq personnes blessées ont été emmenées à l'hôpital

Compte tenu de "la localisation de l'incident et sa nature", avait rapidement expliqué la police de Manchester dans un communiqué, ce sont "les officiers de la police antiterroriste [qui] mènent les investigations". Le suspect a été placé en garde à vue, et l'enquête s'orienterait vers la piste du "loup solitaire", fait savoir le Manchester Evening News. Les enquêteurs restent toutefois "ouverts" à d'autres pistes, selon la police. 

L'assaillant frappait "au hasard"

L'agence de presse PA a pu faire témoigner deux personnes ayant assisté à la multiple agression. L'un d'eux, qui travaille sur les lieux, a indiqué avoir vu un "homme muni d'un couteau se précipiter vers plusieurs personnes". Après quoi, les vigiles du centre commercial "ont ordonné au personnel des magasins de fermer boutique et de diriger les clients vers le fond des magasins". Un autre témoin a fait état de "cris juste à l'extérieur" de l'endroit où il faisait du shopping. C'est une autre cliente qui a expliqué qu'un homme venait d'essayer de la poignarder, ne devant d'être indemne qu'à sa "veste épaisse". Il essayait de frapper les gens "au hasard", a poursuivi ce deuxième témoin.

Sur Twitter, le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est dit "choqué" et a adressé ses "pensées" aux victimes, remerciant les services de secours et les enquêteurs.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Nouveau variant du Covid-19 : un premier cas du "Nu" repéré en Belgique, l'Europe se coupe de l'Afrique australe

EN DIRECT - Migrants : "Des méthodes pas sérieuses", lance Emmanuel Macron à Boris Johnson... qui assume sa lettre

Port du masque : voici les lieux où vous allez devoir le remettre

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Pass sanitaire : la validité des tests PCR réduite à 24 heures

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.