Climat : François Hollande appelle Donald Trump à "respecter les engagements qui ont été pris"

DirectLCI
ENVIRONNEMENT - François Hollande est arrivé ce mardi à Marrakech pour défendre à la tribune de la COP22 l'accord de Paris sur le climat. Il a appelé le président élu des États-Unis, Donald Trump, à "respecter les engagements qui ont été pris".

François Hollande a pris la parole ce mardi à la mi-journée à la tribune de la 22ème conférence sur le climat de l'ONU pour rappeler que l'accord de Paris sur le réchauffement climatique était irréversible en droit et en fait. Quelques jours après l'élection à la Maison Blanche de Donald Trump, qui a promis d’annuler la participation des États-Unis à l’accord de Paris, le chef de l'État français a appelé Washington à "respecter les engagements qui ont été pris". 


"Les Etats-Unis, première puissance économique du monde, deuxième émetteur de gaz à effet de serre, doivent respecter les engagements qui ont été pris", a-t-il lancé sous les applaudissements. Pour François Hollande, il ne s'agit "pas simplement de [leur] devoir", mais de leur "intérêt", celui de "la population, des entreprises américaines qui ont investi dans la transition écologique" mais aussi des "villes et des Etats fédérés qui se sont mobilisés". 


La France, a-t-il poursuivi, "mènera ce dialogue avec les Etats-Unis et leur nouveau président, dans l'ouverture, dans le respect mais avec exigence et détermination" et "au nom" de la centaine d'Etats qui ont déjà ratifié l'accord de Paris.

Agir pour le climat, c'est assurer la sécurité et la stabilité du mondeFrançois Hollande

"Historique", l'accord de Paris est "irréversible en droit et en fait" mais aussi "dans les consciences", a soutenu François Hollande. "L'inaction serait désastreuse pour le monde, désespérante pour les générations futures et dangereuse pour la paix", a-t-il fait valoir, évoquant les migrations, les famines et les conflits qu'engendrerait un emballement des dérèglements climatiques.


"Alors, agir pour le climat, c'est assurer la sécurité et la stabilité du monde", a-t-il insisté. Le président français a également salué "le rôle de Barack Obama (...) crucial pour obtenir un accord à Paris".

François Hollande : "Cet accord est irréversible"

En vidéo

François Hollande à la COP22 : "Cet accord est irréversible"

Des projets de production d'énergie renouvelable en Afrique

Mercredi 16 novembre, François Hollande doit annoncer, lors d'un sommet de chefs d'État et de gouvernement africains réuni en marge de la COP22, "un nouvel objectif chiffré et réévalué" de la participation française à des projets de production d'énergie renouvelable en Afrique. Dans la foulée du sommet de la COP21 à Paris, plus de 240 projets de production d'énergie renouvelable ont été identifiés sur le continent africain.


La France s'était engagée à soutenir une quarantaine d'entre eux, représentant 1,8 milliard d'euros et 1,8 gigawatts, comme une ferme éolienne en Égypte ou des programmes d'électrification en zones rurales au Mali ou au Kenya. Cette "Initiative pour les énergies renouvelables en Afrique" vise à doter l'Afrique de 10 gigawatts supplémentaires d'ici 2020.

En vidéo

COP 21 : les deux plus gros pollueurs de la planète s’engagent

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter