La petite fille "spoilée" par Trump croit-elle encore au père Noël ?

La petite fille "spoilée" par Trump croit-elle encore au père Noël ?
International

SURPRISE - En appelant le numéro officiel du Père Noël, la fillette originaire de Caroline du Sud ne s'attendait pas à discuter avec le président des Etats-Unis. Elle revient pour le "Post and Courier" sur ces quelques minutes qui ont beaucoup fait parler sans que cela n'atteigne en rien sa magie de Noël.

Il aurait pu rapidement devenir le Grinch et gâcher les fêtes de Noël d'une petite fille. Mais c'était sans compter sur la bonne humeur de cette dernière qui n'a prêté que peu d'attention aux propos de son président. Collman Lloyd, 7 ans, a passé quelques minutes au téléphone avec Donald Trump lundi 24 décembre. Une discussion filmée par la nuée de caméras installée à la Maison-Blanche où le Commander in Chief et son épouse Melania jouaient, comme le veut la tradition outre-Atlantique, aux assistants du Père Noël à l'autre bout du fil. 

Mais comment donc la fillette de Caroline du Sud et le chef de l'Etat américain ont-ils été mis en contact ? Le Post and Courier rapporte que Collman a contacté le North American Aerospace Defense Command (NORAD), qui suit à la trace l'homme en rouge depuis 63 ans, afin de savoir où en était sa distribution de cadeaux. Le scientifique qui a répondu à la petite fille lui a alors demandé si elle aimerait parler à Donald Trump. La suite a été filmée par la mère de l'enfant. 

Téléphone en main, haut parleur branché, Collman discute avec le président qui lui demande si elle croit toujours au Père Noël. "Oui, monsieur", acquiesce-t-elle poliment. "Parce qu'à 7 ans, c'est marginal, non ?", l'interroge ensuite Trump. La fillette livre la même réponse que précédemment. "Oui, monsieur". Toujours aussi poliment. Sauf que Collman n'avait aucune idée de la signification du mot "marginal". Alors pas de quoi traumatiser l'enfant, qui était au final ravie d'avoir pu échanger avec lui. 

Voir aussi

"Je me suis dit 'super!' J'étais choquée. Ce n'était pas vraiment stressant. Il a juste fallu que je pense à ce qui était vrai", a-t-elle déclaré au Post and Courier. Elle aurait même aimé aller plus loin et "demander au président s'il avait des enfants". "Je n'ai jamais entendu parler d'eux ou vu l'un d'entre eux donc je me pose la question", a-t-elle expliqué. Voilà qui ferait plaisir à Ivanka, Eric, Donald Jr, Tiffany et Barron. 

Collman est en tout cas sûre d'une chose : le Père Noël est bien réel.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter