Colombie : l'ex-numéro 2 des FARC annonce reprendre les armes

International

COLOMBIE - L'ex-numéro deux du groupe armé FARC, Ivan Marquez, a annoncé ce jeudi dans une vidéo qu'il reprenait les armes aux côtés d'autres chefs rebelles qui ont dénoncé l'accord de paix en Colombie.

Des images qui annoncent le retour de la plus grande guerilla Colombienne ? Ivan Marquez, ancien numéro deux des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), a annoncé ce jeudi dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux qu'il reprenait les armes.

"Nous annonçons au monde qu'a commencé le seconde Marquetalia (berceau historique de la rebellion des années 60) au nom du droit universel des peuples à se lever en armes face à l'oppression", affirme Ivan Marquez, armé et vêtu d'un treillis vert aux côtés d'autres chefs rebelles.

Dans son manifeste, il déclare que cette insurrection ne s'adresse pas aux soldats ou à la police "respectueux des intérêts populaires", mais vise "cette oligarchie exclusive et corrompue, mafieuse et violente qui croit pouvoir continuer à bloquer la porte de l’avenir d’un pays." 

Lire aussi

Les FARC, une organisation qui existe depuis 1964, contrôlaient autrefois près de 50% du territoire colombien. Ce groupe armé s'est progressivement constitué en parti politique et a signé un accord de paix avec la Colombie en 2016, ce qui a permis le désarmement d'une large partie de la guerilla. Ivan Marquez n'avait pas accepté ce processus de paix et vivait dans la clandestinité depuis.

Difficile d'estimer les effectifs de la nouvelle guérilla annoncée. Cependant, environ 1800 dissidents FARC opèrent toujours dans des régions isolées du pays.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter