Combien pèse la contribution des Etats-Unis à l'OMS, que Donald Trump a décidé de suspendre ?

Combien pèse la contribution des Etats-Unis à l'OMS, que Donald Trump a décidé de suspendre ?
International

SANTE MONDIALE - Donald Trump a décidé de suspendre la contribution américaine à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), critiquant sa gestion de la crise sanitaire. Une initiative qui suscite de vives réactions dans le monde. Les Etats-Unis sont, de loin, le principal contributeur de cette organisation.

Une décision aux conséquences potentiellement lourdes pour la santé publique mondiale. Donald Trump, qui n'a pas goûté aux critiques de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur sa gestion du Covid-19, a annoncé mardi que les Etats-Unis suspendaient leur contribution à cette institution qui pilote de nombreux programmes à travers le monde. 

Dénonçant lui-même la gestion de la pandémie par l'OMS, et reprochant à cette dernière des positions trop favorables à la Chine, le président américain a "ordonné la suspension du financement pendant qu'une étude est menée pour examiner son rôle dans la mauvaise gestion et la dissimulation de la propagation du virus". L'étude en question pourrait durer "60 à 90 jours". 

Habitué des critiques virulentes à l'égard des institutions internationales, Donald Trump sait que l'argument financier est d'autant plus fort que les Etats-Unis sont le premier pays contributeur à l'agence internationale basée à Genève.

Lire aussi

"400 à 500 millions de dollars par an"

Le président américain a précisé que les Etats-Unis contribuaient actuellement à hauteur de 400 à 500 millions de dollars annuels à l'OMS, contre environ 40 millions de dollars pour la Chine, y voyant un argument pour réclamer "des comptes". 

En 2018-2019, le "budget programme" total de l'OMS était de 4,4 milliards de dollars sur deux ans, dont 805 millions de dollars dédiés aux programmes de lutte contre les maladies transmissibles. Près de 69 millions de dollars sont dédiés à la gestion des situations d'urgence sanitaire, à l'image de la crise actuelle du Covid-19. 

Le "budget programme" de l'OMS se répartit entre des contributions fixes annuelles, dues au 1er janvier de chaque année (956,9 millions de dollars en 2018-2019), et les contributions dites "volontaires", flexibles, largement majoritaires dans le budget de l'organisation (3,46 milliards de dollars). 

Les Etats-Unis, premier contributeur

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Les Etats-Unis constituent, de loin, le premier contributeur de l'agence sanitaire, finançant à eux seuls 22% de ces contributions, loin devant la Chine (7,9%), l'Allemagne (6,3%), la France (4,8%) et le Royaume Uni (4,4%). 

Au cours des dernières années, les moyens financiers de l'OMS ont été marqués par la montée en puissance des contributeurs privés, dont des laboratoires pharmaceutiques et des fondations. La fondation Bill & Melinda Gates s'est ainsi hissée au second rang des contributeurs, derrière les Etats-Unis.

Alors que l'OMS est déjà confrontée à un manque structurel de moyens, la pandémie de Covid-19 nécessite plus que jamais de mobiliser des fonds complémentaires. L'organisation a lancé le 13 mars dernier un "Fonds de solidarité pour lutter contre la COVID-10", destiné à recueillir les dons de personnes privées, d’entreprises et d’institutions. Trois semaines après son lancement, près de 127 millions d'euros avaient été récoltés. L'enjeu financier est crucial. Ces moyens supplémentaires doivent permettre d'assurer le suivi de la propagation du virus et l'évaluation des besoins en équipements dans les pays les plus touchés, de piloter les programmes de prévention de base contre la pandémie et de financer la recherche d'un vaccin.

L'OMS a "regretté" mercredi la décision du président américain. Son directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus a indiqué que l'organisation allait étudier l'impact de cette décision et chercher les moyens de la compenser.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent