Comme Arnold Schwarzenegger, ces stars se sont clashées avec Donald Trump

MÊME PAS PEUR - Investi depuis trois semaines à peine, Donald Trump s'est déjà mis à dos une majorité de stars à Hollywood (et pas seulement). Dernièrement, "Schwarzy" a confié vouloir "lui éclater la tête contre une table". Mais à l'instar du T800, ils sont quelques-uns à se frotter à l'homme le plus puissant du monde. Morceaux choisis.

Qui aime bien châtie bien, parait-il. Mais l'adage passe à la trappe quand il s'agit de Donald Trump. Comme en France il y a eu le "Hollande bashing", les États-Unis ont adopté depuis le jour de l’investiture du nouveau président des États-Unis, le "Trump bashing", ou l'art et la - mauvaise - manière de chambrer l'homme le plus puissant de la planète. 


Si les citoyens s’en donnent à cœur joie, c'est qu'ils ont des modèles : depuis des semaines, pas un jour ne passe sans qu'un sportif, une star de la télé ou du cinéma n'interpelle ou ne se moque du successeur de Barack Obama.  

Arnold Schwarzenegger

Depuis son investiture, Donald Trump s’est moqué plusieurs fois des audiences de "The Apprentice", une émission qu’il a animée avant qu’elle ne soit reprise par Arnold Schwarzenegger. Des moqueries que le Terminator n’a pas apprécié. Il lui a répondu dans une vidéo postée sur twitter où il propose au nouveau Président des États-Unis d’échanger de travail. Plus récemment, il a menacé de "lui éclater la tête contre une table"  lors d’une interview.

Kristen Stewart

Présentatrice du "Saturday Night Live" le week-end dernier, l’actrice Kristen Stewart en a profité pour charger son meilleur ennemi, Donald Trump. en 2012, l'actrice américaine est victime d'une salve de tweets insultants du milliardaire, venu s'immiscer dans sa relation avec Robert Pattinson. 


En ouverture du show, elle déclare : "Le président n’est pas un de mes grands fan, mais ce n’est vraiment pas grave. Et Donald, si tu ne m’aimais pas à l’époque, tu ne vas sans doute pas m’aimer maintenant parce que j’anime SNL et parce que je suis tellement gay, mec", lâche-t-elle, dans une salve d'applaudissements. 

Madonna

Alors que des dizaines de milliers de femmes se réunissent pour la Women’s March, au lendemain de l’investiture de Donald Trump à Washington, Madonna fait une apparition sur scène pour prononcer un discours très offensif contre le nouveau président. "Il aura fallu attendre cet horrible moment de ténèbres pour nous réveiller, pu**** !", lance Madonna. "A nos détracteurs, qui pensent que cette marche ne mènera à rien, allez-vous faire en*****. Allez-vous faire en***** !". 


Des remarques qui feront dire à Donald Trump que Madonna est "une femme dégoûtante".

Meryl Streep

Seulement quelques jours après l’investiture de Donald Trump, Meryl Streep reçoit à l’occasion des Golden Globes un prix pour l’ensemble de sa carrière. Elle prononce un discours très politique contre Donald Trump et son administration. Elle a commencé par évoquer les origines très diverses des autres actrices nommées, comme elle, pour le meilleur premier rôle dramatique féminin.  "Hollywood croule sous les gens venus d'ailleurs et les étrangers", a-t-elle poursuivi. "Si vous les mettez tous dehors, vous n'aurez plus rien à regarder que du football américain et des arts martiaux mixtes, qui ne sont pas de l'art.", déclare-t-elle avec force.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le "Muslim Ban" de Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter