Comment une bombe a-t-elle pu se retrouver dans l'enceinte de la centrale nucléaire de Fukushima ?

International
DÉCOUVERTE- Une bombe a été trouvée ce jeudi dans l'enceinte de la centrale nucléaire de Fukushima, au Japon. Un périmètre de sécurité a été mis en place dans ce secteur à haut risque, en raison de la proximité avec les réacteurs endommagés. Il s'agirait d'une bombe américaine larguée pendant la seconde guerre mondiale.

C'est une découverte qui a dû donner quelques sueurs froides au personnel. Un salarié qui travaillait sur un chantier du site de la centrale nucléaire de Fukushima, au Japon, est tombé ce jeudi matin sur un engin d'une longueur de 85 cm et d'un diamètre de 15 cm.


Suspectant un engin explosif, ce salarié d'une entreprise de sous-traitance, a immédiatement prévenu les services de police de Futaba, commune proche de la centreale. D'après le porte-parole de Tepco, l'exploitant de la centrale qui s'est exprimé à l'AFP,  la découverte été faite à environ un kilomètre des réacteurs numéro 2 et 3.


Ce sont les forces d'autodéfense, le nom de l'armée japonaise, qui ont pris en charge l'opération. Il s'agissait effectivement d'une bombe, datant selon les premières constatations de la seconde guerre mondiale. Un périmètre de sécurité a été établi autour de la bombe, mais les opérations de déminage n'ont pas perturbé le travail du personnel sur l'immense site de la centrale.

Une ancienne base de l'armée japonaise à proximité de la centrale de Fukushima

Cet engin pourrait provenir des bombardements de l'aviation américaine dans la zone pendant la seconde guerre mondiale. La région abritait une base aérienne de l'armée impériale et avait subi les raids des bombardiers de l'US Air force, selon les informations de Tepco.


La centrale nucléaire de Fukushima fait l'objet de travaux d'ampleur pour démanteler les six réacteurs. Quatre d'entre eux avaient été gravement endommagés suite au séisme et au tsunami que le pays avait subi en mars 2011. Les deux villes voisines, Futaba et Okuma ont été évacuées immédiatement après les fuites radioactives et n'ont pas retrouvé leurs occupants depuis six ans.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter