Condamnée à la perpétuité, la djihadiste française Mélina Boughedir, ne "comprend pas cette peine" : le récit de notre envoyé spécial

DirectLCI
RÉCIT - La Française Mélina Boughedir a été condamnée dimanche à la perpétuité pour "terrorisme" lors d'un procès expéditif à Bagdad. Notre envoyé spécial Thibault Malandrin était à l'audience et s'est entretenu avec elle après le jugement. La jeune femme dit ne pas comprendre cette peine et réaffirme son innocence.

L'audience n'aura duré qu'une cinquantaine de minutes. La djihadiste française Mélina Boughedir a été condamnée ce dimanche à la prison à vie pour "appartenance à l'Etat islamique". Agée de 27 ans, elle avait été déclarée libérable à l'issue d'un premier procès en février sous l'accusation "d'entrée illégale" en Irak. Elle a finalement été reconnue coupable dimanche à l'issue d'un nouveau procès, au titre de la loi antiterroriste, qui prévoit une période de sûreté de 20 ans.


Mélina Boughedir s'est placée dans un box en bois, habillée d'une robe et d'un voile noire, sa plus jeune fillette dans les bras -Ses trois aînés ont déjà été rapatriés en France. "Je suis innocente", a-t-elle lancé d'emblée au juge en français, tandis qu'un traducteur l'assistait. "Mon mari m'a dupée et, ensuite, il a menacé de partir avec les enfants", a-t-elle encore plaidé.

Les preuves rassemblées sont suffisantes pour condamner la criminelle à la prison à perpétuitéLe président du tribunal irakien

Dans un premier temps, la cour lui a posé quelques questions avant de lui montrer une planche de photos sur lesquelles se trouvaient des combattants de l'Etat islamique. Le président lui a ensuite demandé de donner les numéros des personnes qu'elle aurait pu rencontrer lors de son passage en Syrie - où elle est restée quatre jours - et près de Mossoul - où elle est restée plusieurs mois. 


Dans un second temps, et très exceptionnellement, la parole a été donnée à la défense (trois avocats français et un avocat irakien). Ils ont pu lui poser quelques questions par l'entremise du président pour lui demander notamment si elle partageait l'idéologie de l'Etat islamique, si elle avait elle-même participé aux combats. 


Le président s'est ensuite retiré cinq ou six minutes pour délibérer et est revenu dans la salle d'audience pour l'annonce de la sentence.  Après avoir de nouveau interrogé Mme Boughedir sur la raison et les détails de son entrée en Syrie et en Irak, le président du tribunal a affirmé que "les preuves rassemblées sont suffisantes pour condamner la criminelle à la prison à perpétuité".

Avec quatre enfants, comment vouliez-vous que je fuis ?Mélina Boughedir, djihadiste française

Interrogée par notre envoyé spécial Thibault Malandrin, la jeune femme de 27 ans s'est dit "très choquée" par ce verdict. "Elle ne comprend pas cette peine, dit qu'elle n'a jamais combattu et qu'elle n'a fait que suivre ses enfants", explique notre journaliste. Pourquoi n'est-elle pas partie ? "Avec quatre enfants, comment vouliez-vous que je fuis ?", rétorque-t-elle. Mélina Boughedir a encore la possibilité de faire appel et risquerait, si un nouveau procès devait avoir lieu, la peine capitale.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter