Conflit au Nagorny Karabakh : deux journalistes du "Monde" blessés, leur évacuation en cours

Conflit au Nagorny Karabakh : deux journalistes du "Monde" blessés, leur évacuation en cours
International

MEDIAS - Un journaliste et un photographe, qui couvraient pour nos confrères du Monde le conflit au Nagorny Karabakh, un territoire azerbaïdjanais séparatiste soutenu par l'Arménie, ont été blessés jeudi. Ce vendredi, le Quai d'Orsay a annoncé que leur évacuation sanitaire était en cours.

La presse, victime collatérale du conflit dans le Haut-Karabakh. Le Monde via son directeur Luc Bronner a révélé ce jeudi que deux de ses journalistes ont été blessés dans la matinée suite à un bombardement dans cette région que se dispute l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Ce vendredi à la mi-journée, le Quai d'Orsay, dans un communiqué, indiquait que leur évacuation sanitaire était en cours. 

Comme le précise le quotidien, les reporters se trouvaient dans la ville de Martouni. Toujours selon Le Monde, le policier, qui les accompagnait, est mort durant cette attaque. Selon les autorités arméniennes, deux journalistes arméniens ont également 

été blessés par les bombardements.

"Lors des bombardements azéris des localités civiles à Martouni, en Artsakh, deux journalistes français du quotidien Le Monde présents sur place ont été blessés. Ils sont transportés à l'hôpital de la ville", a indiqué à l'AFP l'ambassadeure d'Arménie en France, Mme Hasmik Tolmajian. Avant de préciser : "Au moment des bombardements, ils étaient près de la mairie de la ville de Martouni. Ils sont grièvement blessés et sont en train de se faire opérer à l'hôpital municipal". 

Lire aussi

"Des journalistes sont blessés. Depuis que nous le savons, le centre de crise du Quai d'Orsay est mobilisé, ainsi que l'ensemble de nos capacités pour pouvoir, le plus rapidement possible, organiser le rapatriement", a indiqué Emmanuel Macron. 

Le Quai D'Orsay mobilisé

Emmanuel Macron a annoncé à son arrivée à Bruxelles pour un Conseil européen que les autorités avaient pris en charge le dossier. "Le centre de crise du Quai d’Orsay est mobilisé ainsi que l’ensemble de nos capacités pour pouvoir le plus rapidement organiser leur rapatriement. Un avion sanitaire est prêt à partir. Nous sommes en train de tout faire pour stabiliser les blessés sur place avant de permettre leur évacuation", a-t-il déclaré.

Le Nagorny Karabakh (ou Haut-Karabakh), en majorité peuplé d'Arméniens, a fait sécession de l'Azerbaïdjan à la fin de l'URSS, entraînant une guerre au début des années 1990 qui a fait 30.000 morts. Depuis, la tension demeure palpable. Elle s'est accrue dimanche, quand des combats de grande ampleur entre forces azerbaïdjanais et séparatistes - soutenus par Erevan  - ont repris dimanche. Ils se poursuivaient ce jeudi. Selon des bilans partiels, ils ont fait au moins 128 morts.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 13.000 cas recensés en 24 heures en France

EN DIRECT - Lutte contre l'islamisme : 3000 contenus supprimés, 1000 sites déréférencés

Stéphane, témoin du meurtre de Samuel Paty : "A 30 secondes près, on aurait pu faire quelque chose"

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

EN DIRECT - Présidentielle américaine : Donald Trump attaque le "désastreux" Dr. Fauci "et tous ces idiots" lors d'un appel avec ses équipes

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent