Congé parental : l'Espagne sur la voie de la parité parfaite

International
DirectLCI
ÉGALITÉ - C'est une question qui concerne des centaines de milliers de familles chaque année. Faut-il allonger le congé de paternité ? Pour nos voisins ibériques, la réponse est toute trouvée.

"C'est important pour mois d'être là pour ses premiers mois, de passer autant de temps avec lui. J'en profite énormément", affirme Victor Ganero, tout sourire avec son bébé face à notre caméra. Comme tous les pères espagnols, il bénéficie de cinq semaines de congé paternité. Soit trois de plus qu'en France. Et à l'avenir, les futurs papas espagnols pourraient bénéficier d'encore plus de temps pour s'occuper de leur nouveau-né. En effet, le gouvernement espagnol souhaite instaurer une parité totale entre les deux parents. Pour ce faire, il prévoit notamment de faire passer le congé de paternité de cinq à seize semaines - comme les mamans. 


Cette mesure a un double objectif, souligne Maria Pazos de l'Association internationale pour l'égalité Homme-Femme : "Cela va permettre de réduire les discriminations à l'embauche - les femmes ne seront plus considérées comme des personnes prenant beaucoup plus de congés - et à côté ça renforce le rôle des papas". 

A noter que cette mesure - entièrement financée par la sécurité sociale - coûterait tout de même plus d'un milliard d'euros.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 20h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter