Contrôlée positive, elle découvre que son corps transforme la nourriture en alcool

Contrôlée positive, elle découvre que son corps transforme la nourriture en alcool
International

IVRESSE – Arrêtée pour conduite avec un taux d'alcool de 0,33 gramme dans le sang sans avoir bu, une femme new-yorkaise apprend que son corps produit naturellement de l'alcool à partir de la nourriture qu'elle digère.

L'alcool est un danger au volant, même sans boire. Une femme new-yorkaise a mis plus d'un an à prouver qu'elle disait vrai. En octobre 2014, elle avait été arrêtée pour avoir conduit avec un taux d'alcool de 0,33 gramme par litre de sang, soit plus de quatre fois la limite autorisée à New-York. Seulement, elle assure ne pas avoir bu plus de trois verres sur les six heures précédant l'interpellation.

À LIRE AUSSI >>  Réveillon du Nouvel An : les Français ont prévu de boire et... de conduire

Face à cette énigme, la malheureuse s'est rendue compte que son corps produit naturellement lui-même de l'alcool, un syndrome baptisé "l'auto-brasserie", selon The Guardian . Ses intestins produisent en effet de hauts niveaux de levure qui entraînent la fermentation des aliments riches en glucide. Résultat : son système digestif transforme de la nourriture tout à fait ordinaire en alcool.

Relaxée après un an de tests

Pas si facile de convaincre le tribunal, a cependant constaté Joseph Marusak, l'avocat de la femme, elle-même restée anonyme au nom du secret médical. "Il faut pouvoir prouver le syndrome grâce aux tests reconnus", explique-t-il. L'avocat s'est par conséquent rapproché de Barbara Cordell, une chercheuse de l'université de Panola au Texas, dont les travaux sur ce phénomène avait été publiés en 2013 .

À LIRE AUSSI >> Un Britannique devient saoul à chaque fois qu'il mange des frites

Tous deux ont réalisé une série de test sur la patiente. Chaque soir pendant 18 jours sans boire d'alcool, celle-ci a soufflé dans un éthylotest. À chaque fois, le résultat tombait autour de 0,20 gramme par litre de sang, constate Joseph Marusak. Il insiste : "Elle n'avait aucune idée qu'elle était comme cela. Elle ne s'est jamais sentie pompette". Le tribunal a finalement relaxée l'infortunée liquoriste ce mois-ci, plus d'un an après son interpellation.

À LIRE AUSSI
>> Binge drinking et consommation régulière d'alcool, un cocktail explosif pour le foie
>> Robert Downey Jr. gracié par la justice américaine pour Noël
>> Pays-Bas : payer son moniteur d'auto-école en nature est légal

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent