Corée du Nord : Kim Jong-un aurait imposé sa coiffure aux hommes

Corée du Nord : Kim Jong-un aurait imposé sa coiffure aux hommes

International
DirectLCI
KIM JONG UN STYLE - Le dirigeant nord-coréen aurait décrété une coupe similaire pour les hommes de son pays. Il s'agit ni plus ni moins de... la sienne. Selon plusieurs médias, il s'agirait malgré tout d'une simple rumeur.

"Rasé sur les côtés, plaqué en arrière sur le dessus." Une phrase que les coiffeurs de Corée du Nord risquent d'entendre à longueur de journée depuis l'instauration par Kim Jong-un début mars d'une nouvelle règle imposée. Le "Cher Leader" aurait en effet décidé d'imposer aux hommes du pays d'adopter la même coupe de cheveux que lui, selon la radio privée Radio Free Asia. Sauf qu'il s'agissait ni plus ni moins d'une rumeur, selon des médias crédibles quand il s'agit d'évoquer ce pays verrouillé.*

L'information, citée initialement par le Korea Times et la BBC, précisait que la mesure serait entrée en vigueur début mars à Pyongyang, la capitale. Le reste du pays, coutumier des rumeurs les plus folles, aurait du suivre. Au grand dam des nord-coréens, peu séduits à cette idée : "cette coiffure n'est pas populaire dans le pays", selon une source citée par le Korea Times , car elle ressemblerait trop à celle des "contrebandiers chinois". Une coupe qui, "jusqu'au milieu des années 2000, était appelée la 'coupe des brigands chinois'". De simples rumeurs, ont affirmé dans la foulée plusieurs médias.

Diktat du peigne

Car pour le site de référence sur la Corée du Nord NK News, l'information n'en serait pas une. "Nous étions dans le pays la semaine dernière et nous n’avons vu personne avec ladite coupe", a assuré Gareth Johnson, le dirigeant de Young Pioneers Tours, qui organise des visites touristiques dans le pays. L’agence de presse Associated Press partage le même point de vue. Leur journaliste sur place a expliqué qu’il n’avait noté aucun changement dans les coupes de cheveux des étudiants à Pyongyang.

A l'heure où la communauté internationale s'indigne des exactions commises par le régime de Kim Jong-un , ce dernier aurait donc eu visiblement d'autres priorités. Surtout que le diktat du peigne ne serait pas nouveau en Corée du Nord, où les hommes n'avaient le choix qu'entre dix coupes de cheveux différentes. Un panel qui grimperait selon le Time – comble du luxe – à 18 pour ces dames. Des coiffures ultra-réglementées : toujours selon l'hebdomadaire américain, la longueur des cheveux de ces messieurs ne pouvait dépasser les 5 centimètres, et une visite tous les 15 jours chez le coiffeur était obligatoire.

*Cet article, rédigé le 27 mars, a été mis à jour le 2 avril avec les démentis de plusieurs médias. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter