Corée du Nord : quand Kim Jong-un disposait d'un passeport brésilien au nom de Josef Pwag

International

VOYAGE VOYAGE - Selon des documents dévoilés mercredi par Reuters, le leader nord-coréen et son père Kim Jong-il avaient réussi à obtenir des passeports brésiliens légaux sous de fausses identités au cours des années 1990. Objectif ? Circuler librement aux quatre coins du monde.

Josef Pwag et Ijong Tchoi. Si ces deux noms ne vous disent pas grand-chose, ils ont pourtant servi d'alias au dictateur nord-coréen et son fils durant les années 1990. C'est ce que l'agence Reuters a révélé mercredi : Kim Jong-il et son fils Kim Jong-un ont en effet utilisé des passeports brésiliens afin de demander des visas auprès de pays occidentaux.

Sur les scans de ces documents publiés par Reuters, Kim Jong-un disposait d'un passeport émis le 26 février 1996 au nom de Josef Pwag, un citoyen brésilien né le 1er février 1983. Son père Kim Jong-il portait lui le nom d'Ijong Tchoi, un Brésilien né à São Paulo le 4 avril 1940. 

En vidéo

Les sosies de Donald Trump et de Kim Jong Un ensemble aux JO

Lire aussi

"Se ménager des possibilités de fuite"

Ces passeports auraient servi à demander des visas auprès d’au moins deux pays occidentaux, mais on ignore s’ils ont été accordés. "Cela montre une volonté de circuler et laisse penser que la famille au pouvoir voulait se ménager des possibilités de fuite", précise une source citée par Reuters.

Seule certitude : ces documents ont été émis par le ministère des Affaires étrangères brésilien avant d'être récupéré à son consulat de Prague, alors en Tchécoslovaquie. Le Brésil a d'ailleurs confirmé que les deux passeports étaient des documents légitimes qui avaient été envoyés, vierges, à des consulats du Brésil. Sans surprise, l’ambassade de Corée du Nord au Brésil s’est, quant à elle, refusée à toute déclaration.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter