Corée du Nord : que vient (encore) faire Dennis Rodman chez Kim Jong-un ?

International

VISITE – L’ancienne star de la NBA Dennis Rodman est attendue à Pyongyang dans la journée de mardi selon CNN. Si confirmée, cette visite sera au moins la quatrième de la part de l’Américain, dans un contexte particulièrement tendu entre la Corée du Nord et les États-Unis.

Dennis Rodman bientôt de retour à Pyongyang. Selon deux représentants gouvernementaux nord-coréens qui ont rencontré des journalistes de CNN, l’ex star de la NBA serait en chemin pour rendre une nouvelle visite à Kim Jong-Un. Selon la chaîne américaine, Dennis Rodman a été aperçu à l’aéroport international de Pékin mardi matin, mais a refusé de répondre aux questions des journalistes. Il doit arriver dans la matinée de mardi. Sa visite en Corée du Nord tombe mal au regard des tensions accrues entre Washington et Pyongyang, le gouvernement nord-coréen détenant quatre citoyens américains, et ce, malgré les protestations de la Maison Blanche.

En vidéo

Dans une vidéo de propagande, la Corée du Nord montre des missiles détruisant l'Amérique

Dennis Rodman connaît bien la Corée du Nord. Il s’y est déjà rendu à quatre reprises, en 2013 et 2014. Il est l’une des seules personnalités américaines à avoir rencontré, et passé du temps avec le leader nord-coréen Kim Jong-Un. Un membre de l’administration de Donald Trump a confirmé à CNN que la Maison Blanche était au courant du déplacement prévu par l’ancien basketteur en Corée du Nord, mais que la star n’avait été mandatée par personne pour se rendre à Pyongyang.

Lire aussi

Kim Jong-un, "un homme bien"

La dernière visite de Dennis Rodman en Corée du Nord remonte à janvier 2014. Il s’y était rendu en compagnie d’un groupe d’autres joueurs de basket pour un match de représentation. Une visite et un match joué en l’honneur de l’anniversaire de Kim Jong-un, que l’on dit être un grand fan de ce sport. À l’époque, Dennis Rodman avait été filmé en train de chanter pour l’anniversaire du leader suprême qu’il disait considérer comme un ami, et "un homme bien". Ses fréquentes visites ont été mal perçues outre-Atlantique, le basketteur ayant été critiqué à plusieurs reprises pour ne pas avoir mentionné la question des droits de l’homme en Corée du Nord. Donald Trump avait été, à l'époque, l’un des seuls à se prononcer favorablement, sur Fox News, sur la visite de Dennis Rodman à Pyongyang en 2013.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter