Visite secrète de Kim Jong-Un en Chine : voyager avec un train ultra-sécurisé, une passion familiale

DirectLCI
PASSION WAGON - Kim Jong Un a été accueilli en grande pompe à Pékin durant trois jours pour sa première visite en Chine. Une visite effectuée en train, comme le veut la "tradition" familiale".

Tel père tel fils. Pour effectuer sa première visite à l’étranger, Kim Jong-Un a utilisé un train blindé afin de se rendre à Pékin. Un train que les nord-coréens connaissent bien, puisque celui-ci ressemble à s’y méprendre à celui de son père, Kim Jong-Il.

Preuve du lien entre la dictature nord-coréenne et ces véhicules blindés, c’est la présence lundi d’un mystérieux train nord-coréen dans la capitale chinoise qui a lancé les spéculations sur la présence dans la ville du dirigeant. Un train couleur vert olive avec des bandes jaunes, identique à celui qu’avait utilisé Kim Jong-Il en 2010 pour rejoindre la capitale chinoise, indique le quotidien Joongang.

Véhicules blindés et petits hélicoptères à bord

Il faut dire que, durant son règne, le père de l’actuel dirigeant de la Corée du Nord avait pour habitude de se montrer à bord de ce moyen de transport. Et pour cause : il avait peur de l’avion. Il a ainsi emprunté des trains ultra sécurisés durant les sept visites qu'il a effectuées en Chine et ses trois voyages en Russie, pendant son règne de 1994 à 2011. Le voyage de 2011 - auquel a participé Kim Jong-Un - fut un marathon de 6000 kilomètres qui le conduisit entre autres à Pékin, Nanjing et Shanghaï. 


Kim Jong-Il s'était aussi rendu en train en Russie, à Moscou en 2001, puis dans la ville sibérienne d'Ulan-Ude en 2011, où il avait rencontré le président Dmitri Medvedev. C’est même dans un train qu’il serait mort, selon la version officielle nord-coréenne, en 2011, à cause d'une crise cardiaque.

En vidéo

Les sosies de Donald Trump et de Kim Jong Un ensemble aux JO

Selon la presse sud-coréenne, la dynastie Kim dispose de plusieurs trains spéciaux quasiment identiques, produits par une usine de Pyongyang. Ils sont composés en général de deux locomotives et de 17 à 21 wagons et ne peuvent dépasser les 60 kilomètres par heure. Ils sont protégés par des blindages, équipés de téléphones satellite et d'écrans de télévision, et comportent des salles de conférences, chambres à coucher et zones réservées aux réceptions, rapporte le quotidien Chosun. Ils transportent des véhicules blindés et des petits hélicoptères en cas d'urgence, d'après la presse.


Pour des raisons de sécurité, trois trains identiques étaient déployés pour chaque voyage à l'étranger de Kim Il-Sung, le père fondateur de la Corée du Nord, et de Kim Jong-Il. Pour d’autres raisons, propagandistes celles-ci, les wagons dans lesquels ont voyagé Kim Il-Sung et Kim-Jong Il trônent au mausolée Kumsusan de Pyongyang où reposent également leurs dépouilles.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter