Comment BTS, boys-band en or de la K-Pop, va valoir des milliards en bourse

Comment BTS, boys-band en or de la K-Pop, va valoir des milliards en bourse
International

K-POP - Le navire étendard de le pop coréenne est devenu une entreprise qui va bien plus loin que la musique, au point de jouer les locomotives pour des pans entiers de l'économie du pays.

Eux sont des "idoles", et leur fan une "armée". Leur album "Dynamite" est numéro un du Billboard américain, ils ont rempli le Stade de France à deux reprises, leurs albums se sont vendus à plus de 20 millions d'exemplaires... sans compter presque douze milliards (sic) de vues sur Youtube. Même si vous avez passé la trentaine, difficile de passer au travers de BTS, dix ans de carrière, et une machine à cash qui tourne à plein régime, vers ce qui pourrait être son apothéose.

Le 15 octobre prochain, Big Hit Entertainment, le label qui produit BTS, va en effet s'introduire à la Bourse de Séoul. Avec un prix d'introduction de 115.000 won (84.000 euros environ), l'action démarrera sa carrière boursière à près de trois milliards et demi d'euros, en faisant la plus grosse entrée en Bourse de ces quatre dernières années.

Des millions pour les chanteurs, des milliards pour leur producteur

Pas de quoi faire des membres du septuor des milliardaires pour autant. À eux, le producteur Bang Si-Hyuk a distribué des actions qui dans deux semaines pourraient valoir huit à dix millions de dollars chacun. Pas si mal pour un groupe dont le membre le plus âgé n'a que 27 ans, mais rien de comparable avec la part que le producteur s'est réservé, 43% du capital de l'entreprise, autour de 1,6 milliards d'euros au prix d'introduction.

Si BTS est si bankable, c'est parce qu'il a été conçu pour épouser les codes et l'économie de la musique post-CD. Vingt millions de ventes, c'est assez peu comparé aux gloires de la pop des années 80-90, ici l'album n'est que le moteur des ventes de billets de tournées des stades que seul le Covid a réussi à freiner, mais aussi d'un très large catalogue de produits dérivés, de livres ou encore une application mobile. C'est aussi parce qu'il a entraîné derrière-lui toute une génération de groupes de K-Pop, comme EXO, les filles de Blackpink, mais aussi Monsta-X ou GOT7. L'année passée, plus d'une vingtaine de ces groupes étaient en tournée mondiale.

En vidéo

BTS : l'hystérie K-pop s'empare de Paris

Des retombées par milliards pour la "marque Corée"

Et la vraie puissance économique de BTS est bien là, dans un effet d'entraînement qui tire vers le haut des pans entiers de l'économie coréenne. Au point même qu'à Séoul, le ministère de la Culture, du Sport et du Tourisme et l'Institut coréen de la culture et du tourisme ont récemment publié une étude chiffrée sur le ruissellement économique du phénomène BTS, sur les bénéfices de cette hallyu, cette "vague coréenne" qui met le pays en lumière, comme le manga et le jeu vidéo avaient pu le faire pour le voisin japonais.

En se basant sur les seules ventes du seul single "Dynamite", l'étude estime les retombées économiques pour le pays à plus d'un milliard et demi de dollars. Près de 250 millions de dollars pour les ventes du morceau proprement dit, mais surtout 371 millions de dollars de ventes de produits alimentaires, cosmétiques, ou de prêt-à-porter. L'opération aurait à elle seule créé presque 8000 emplois en Corée. 

Lire aussi

Des chiffres qui ne quantifient pas d'autres effets induits, comme la valeur apportée à la "marque Corée" et à l'image du pays. L'étude laisse aussi de côté l'impact économique d'un tourisme dopé par la K-Pop. L'année passé, ils auraient ainsi été 800.000 à venir visiter le pays de leurs idoles.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Mort de Samuel Paty : la cérémonie d'hommage aura lieu dans la cour de la Sorbonne

EN DIRECT - Covid-19 : cas contact, Brigitte Macron va s'isoler une semaine

Tempête Barbara et épisode cévenol : à quoi s’attendre à partir de mardi ?

Qui est Ludovic B., l'homme soupçonné du meurtre de Victorine Dartois ?

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent