Cornelius Gurlitt, possesseur du "trésor nazi", est mort

Cornelius Gurlitt, possesseur du "trésor nazi", est mort

DirectLCI
ALLEMAGNE - Cornelius Gurlitt est décédé mardi matin à Munich. C'est chez lui qu'avaient été retrouvées en 2012 plus de 1400 œuvres d'art, dont certaines volées par les nazis.

Il détenait le "trésor nazi" le plus célèbre de ces dernières années. Cornelius Gurlitt est mort mardi matin, à l'âge de 81 ans, dans son appartement de Munich. Il avait vu les projecteurs se braquer sur lui en novembre dernier, quand l'hebdomadaire Focus a révélé qu'il entreposait à son domicile plus de 1400 œuvres d'art, dont certaines spoliées à des Juifs sous le nazisme.

"Après une difficile opération du cœur et un séjour de plusieurs semaines en clinique, [Cornelius Gurlitt] avait souhaité retourner dans son appartement de Schwabing [à Munich, ndlr], a indiqué mardi son porte-parole, Stephan Holzinger, dans un communiqué. Là, il y était suivi médicalement jour et nuit ces dernières semaines."

Picasso, Matisse et Renoir

En février 2012, la police allemande, soupçonnant une banale fraude fiscale de la part du vieillard, perquisitionne son domicile et y découvre plus de 1400 toiles de maîtres. Parmi elles, des Picasso, Matisse, Cézanne, Renoir ou Dix. Hildebrand, le père de Cornelius, avait acheté ces œuvres dans les années 1930-1940. Certaines d'entre elles avaient été précédemment confisquées par les nazis à des Juifs, pour être ensuite revendues.

Lors de la découverte des tableaux, l'octogénaire a obstinément refusé de restituer les œuvres volées à leurs ayant-droits. Mais, début avril, il avait finalement conclu un accord avec l'Etat allemand pour rendre ces peintures. Elles devaient cependant être identifiées dans un délai d'un an. A présent que Cornelius Gurlitt n'est plus, la restitution des tableaux devrait s'en trouver facilitée. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter