20.000 ou un million : combien de manifestants à Berlin samedi contre les mesures anti-Covid ?

20.000 ou un million : combien de manifestants à Berlin samedi contre les mesures anti-Covid ?
International

À LA LOUPE – Des milliers de personnes opposées aux mesures prises outre-Rhin pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 se sont réunies le 1er août à Berlin. Si d'énormes différences apparaissent dans l'évaluation du nombre de manifestants, le décompte des autorités semble le plus fiable. Explications.

"Bas les masques", "pas de vaccination obligatoire", "retour des libertés !"… Voici quelques-uns des slogans entendus samedi 1er août lors d'une grande manifestation à Berlin. Les habitants qui ont défilé souhaitaient marquer leur opposition aux mesures contraignantes visant à lutter contre la propagation et la recrudescence de l'épidémie de Covid-19 en Allemagne.

La police, en charge du décompte officiel, a recensé environ 20.000 contestataires. Un chiffre honorable, mais qui tranche littéralement avec celui des organisateurs. Ceux-ci n'ont tout d'abord pas hésité à affirmer que 1,3 million de personnes s'étaient déplacées pour marcher dans la capitale allemande. Une estimation revue à la baisse un peu plus tard, mais restée conséquente, puisque tablant sur 500.000 personnes.  Une polémique relayée des deux côtés de la frontière mais qui apparaît peu justifiée, l'estimation basse de la police étant jugée la plus crédible par les médias allemands.

Des photos qui induisent en erreur

A première vue, les photos aériennes de la "Straße des 17. Juni", que l'on peut traduire par "rue (avenue) du 17 juin", laissent pourtant à penser que la police a sous-estimé l'ampleur du rassemblement. En effet, sur cette artère très longue et large, on observe une foule assez massive, que les organisateurs n'ont pas hésité à comparer à celle d'une "Love Parade" ayant rassemblé par le passé au même endroit plus d'un million de fêtards.  Ces photos ont été largement relayées outre-Rhin et ont été utilisées pour contredire le chiffrage des autorités. 

Face à la polémique, des médias allemands se sont donc emparés de la question. Ils ont observé que les clichés en question ne montraient pas l'avenue dans sa globalité. Ils soulignent que l'on peut y observer (y compris sur les images partagées dans les médias) des zones plus clairsemées.  "De nombreuses vidéos montrent qu'il était possible de marcher à travers le rassemblement, et qu'il y avait de grandes brèches à la Porte de Brandebourg et en direction de la Colonne de la Victoire. Il n'y a qu'autour de la scène que les gens étaient entassés, la foule étant plus dispersée dès lors que l'on s'en éloignait", fait ainsi remarquer la rédaction du portail public de radiodiffuseurs ARD.

Calculs et témoignages

Les prises de vue aériennes ne permettent notamment pas de visualiser les rues adjacentes, presque vides. Or, lors d’événements passés tels que la Love Parade de 1997 prise en exemple, toute la zone était noire de monde, y compris les rues voisines de l'avenue principale. Les médias allemands soulignent qu'en se basant sur la présence moyenne de 4 personnes au mètre carré, l'estimation du nombre de manifestants samedi ne dépasse pas les 20.000. En tout cas si l'on s'en tient à l'espace occupé sur la "Straße des 17. Juni", épicentre du rassemblement.

Chargé de couvrir l'événement, le journaliste Olaf Sundermeyer juge donc vraisemblables les estimations policières. Présenté comme "un habitué des cortèges", il avait lui-même effectué plus tôt dans la journée un décompte. Il avait alors abouti à un nombre un brin inférieur, de l'ordre de 12.000 personnes. 

Des chiffres exagérés relayés par l'extrême droite

Évoquer 1 million de personnes ou plus relève de la fake news, juge de son côté le quotidien bavarois Münchner Merkur. Il souligne que ces chiffres très exagérés ont été largement propagés par une partie de la classe politique, à l'extrême droite notamment. Et n'hésite pas à y voir une tentative de déstabilisation des autorités. Le relais, sur les réseaux sociaux en particulier, des chiffres très exagérés pourrait aussi s'expliquer par le fait que dans le cortège, les organisateurs se sont réjouis d'être plus d'un million, encourageant la foule à communiquer autour de ce qu'ils estimaient représenter un large soutien populaire. 

Conscients de la difficulté inhérente à de tels décomptes, les médias allemands jugent probable que le nombre total de manifestants ait cependant pu dépasser légèrement les 20.000. En revanche, écrit l'ARD, "il n'y a eu en aucun cas beaucoup plus de monde, et encore moins des centaines de milliers ou un million de personnes". Si les initiateurs du rassemblement se sont réjouis de l'élan populaire généré, il faut donc se méfier des estimations qu'ils ont partagées, pour s'en tenir à celles réalisées par les forces de polices présentes pour encadrer la foule. 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent