Coronavirus : l'épidémie aux portes de Shanghai, poumon économique de la Chine

Coronavirus : l'épidémie aux portes de Shanghai
International

Toute L'info sur

Coronavirus : l'épidémie meurtrière qui inquiète la planète

VIRUS - Les mesures de confinement et les restrictions ont été étendues mercredi à travers la Chine et à l'étranger pour endiguer l'épidémie de pneumonie virale qui a déjà fait près de 500 morts. Shanghai, place majeure de l'économie mondiale, pourrait prochainement être impactée.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) l'assure : il existe une "fenêtre d'opportunité" pour stopper la propagation du nouveau coronavirus. A une condition : que la Chine continue de prendre "des mesures fortes". La prochaine sera-t-elle un confinement de Shanghai ? Le cœur économique du pays voit en effet se rapprocher les mises en quarantaine exigées dans des zones limitrophes.

Les autorités optent depuis plusieurs jours pour la prudence : trois agglomérations de la province orientale du Zhejiang, à plusieurs centaines de kilomètres de Wuhan, limitent désormais les déplacements. Au premier rang de ces agglomérations : Hangzhou qui recense 132 cas. Dans trois de ses arrondissements peuplés de trois millions d'âmes, une seule personne par foyer est dorénavant autorisée à sortir tous les deux jours.

Lire aussi

L'économie plombée

Si la situation à Hangzhou est suivie attentivement, c'est que la ville est située à environ 150 kilomètres de Shanghai et ses 25 millions d'habitants. Le poumon économique a déjà été touché par le coronavirus, avec 219 cas et un mort. Par mesure de précaution, le gouvernement a déjà octroyé trois jours de congés supplémentaires dans l'espoir de retarder le retour vers les villes des centaines de millions de travailleurs migrants rentrés dans leur province pendant le Nouvel An lunaire. Shanghai a également appelé les entreprises à cesser leurs activités une semaine de plus, cependant que des écoles et des universités ont retardé la reprise des cours.

Malgré ces mesures de précautions, l'économie chinoise devrait être durablement plombée : de nombreuses entreprises ont été contraintes de fermer, l'activité touristique est ralentie et la production de nombreuses firmes internationales a été affectée. L'impact se ressent au-delà des frontières chinoises : en raison de l'épidémie, 4,7 millions de touristes pourraient renoncer à l'Italie comme destination de vacances. C'est en tout cas les prévisions avancées ce mercredi par un institut italien, qui chiffre à 4,5 milliards les pertes pour l'économie italienne.

Les Bourses de Chine continentale, elles, ont enregistré un spectaculaire plongeon lundi. Si elles ont nettement rebondi mardi, l'inquiétude est réelle : la propagation du nouveau coronavirus apporte une "nouvelle dose d'incertitude" à la croissance économique, a déclaré ce mercredi la patronne de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde. Le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, avait lui déclaré il y a une semaine que cette dernière "surveillait de près" l'épidémie liée au nouveau virus. "Il y aura clairement des implications au moins à court terme pour la production chinoise", a déclaré Jerome Powell, avec des effets d'entraînement pour d'autres économies. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent