Coronavirus : à Wuhan, épicentre de l'épidémie, un hôpital doit être construit en 10 jours

Les autorités chinoises sont inquiètes face au coronavirus. À Wuhan, un hôpital construit à marche forcée pourra bientôt accueillir un millier de malades.

ÉPIDÉMIE - Le coronavirus continue de faire des victimes avec 830 contaminations et au moins 26 décès confirmés. En Chine, dans la ville de Wuhan, où le virus a été détecté pour la première fois et qui comporte le plus grand nombre de contaminés, un hôpital pouvant accueillir 1000 patients va être construit en seulement 10 jours.

Dix jours pour faire sortir un hôpital de terre et gérer un millier de patients victime du coronavirus. La Chine a engagé ce vendredi un vaste chantier, afin de construire en un temps record un hôpital d'urgence dans la ville de Wuhan, au centre de l'épidémie mortelle. 

Dans dix jours, soit le 3 février, le centre doit ouvrir ses portes pour accueillir exclusivement les personnes atteintes par cette pneumonie virale d'origine inconnue, qui a déjà contaminé 830 personnes, sans compter les centaines d'autres cas redoutés.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Lire aussi

1000 lits prévus dans un centre de 25.000 m²

La ville de Wuhan, où le virus a été détecté au mois de décembre et où sont concentrés la grande majorité des cas de contamination, a été placée sous quarantaine jeudi. Les habitants ne sont plus autorisés à sortir pour l'instant, comme en témoignent des Français sur place.

 

Ce vendredi matin, selon des images diffusés à la télévision locale, des dizaines d'engins de chantier étaient déjà occupés à préparer le terrain sur lequel doit s'élever l'établissement, dans le centre de la ville de 11 millions d'habitants. Vaste de 25.000 m², l'hôpital aura vocation à soigner les patients atteints du coronavirus et permettra "d'atténuer la pénurie de ressources médicales", ont précisé les autorités chinoises.

Inspiré d'un autre hôpital construit en six jours

Si le chantier de ce futur centre d'urgence et surtout, le délai de construction estimé par la Chine, sont impressionnants, ce n'est pas la première fois que le pays construit en un temps record. Lors de l'épidémie du Sras en 2003, un hôpital avait été installé en l'espace d'une semaine à Pékin, à partir de bâtiments préfabriqués. L'objectif était alors de prendre en charge les patients atteints de ce virus respiratoire similaire au coronavirus actuel, qui s'était propagé de Chine à plus d'une douzaine de pays et tué environ 800 personnes. 

L'hôpital de Wuhan devrait s'inspirer de cette construction, qui comportait des unités d'isolement individuelles qui ressemblaient à des rangées de minuscules cabines.

Hôpitaux saturés et appels aux dons

Selon l'agence Associated Press, les hôpitaux de Wuhan font face depuis plusieurs jours à un flot de patients et un manque de fournitures. Des vidéos circulant en ligne montrent une foule de gens paniqués, masques sur la bouche, en train d'être alignés pour des contrôles. Certains utilisateurs de Weibo, le réseau social chinois, ont déclaré que les membres de leur famille avaient été refusés dans des hôpitaux déjà pleins alors qu'ils demandaient un diagnostic.

Selon d'autres commentaires de personnes sur place, au moins huit hôpitaux de Wuhan ont lancé des appels aux dons pour recevoir masques, lunettes, blouses et autres équipements médicaux de protection. Les administrateurs de l'hôpital populaire de l'Université de Wuhan ont ainsi organisé une discussion de groupe sur l'application de messagerie WeChat pour coordonner les dons.

Lire aussi

A l'instar de Wuhan, où le virus a été détecté, plusieurs villes chinoises ont pris des mesures de quarantaine, comme Huanggang, Ezhou ou encore Xianning. Le bilan total de victimes du coronavirus s'est encore alourdi ce vendredi matin, avec 26 morts, 830 cas confirmés de contamination et plus d'un millier de cas suspects en Chine mais aussi à l'international. Sur ces 830 patients, les cas de 177 sont jugés graves par la Commission chinoise de la santé.

En vidéo

Coronavirus : la ville de Wuhan en quarantaine

Si l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a reconnu hier "l'urgence en Chine", elle a estimé qu'il était prématuré de parler "d'urgence de santé publique de portée internationale". Des cas de contamination ont néanmoins été relevés dans plusieurs pays d'Asie - Hong Kong, Macao, Taïwan, Corée du Sud, Japon, Thaïlande, Singapour, Vietnam - ainsi qu'aux Etats-Unis. La ministre de la Santé française, Agnès Buzyn, a annoncé la mise en place d’un test de diagnostic rapide dans les hôpitaux d’ici la semaine prochaine, tout en affirmant qu'il n'y avait pour l'heure "pas de cas douteux en France".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Déconfinement : en Allemagne, des restrictions jusqu'au printemps ?

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Producteur de musique tabassé : retour sur la chronologie des faits

Lire et commenter