"Ce seront deux semaines très, très douloureuses" : Donald Trump avertit les Américains sur la gravité du coronavirus

Trump annonce "deux semaines très très difficiles"
International

AVERTISSEMENT - Le président des Etats-Unis Donald Trump a demandé à ses concitoyens de se préparer à des semaines "très, très douloureuses" face à la pandémie de coronavirus, qualifiée par l'ONU de pire crise à laquelle l'humanité ait été confrontée depuis 1945.

Après avoir initialement balayé les risques qu'encourt son pays, Donald Trump a mis en garde mardi, d'un ton grave, ses compatriotes : "Je veux que chaque Américain soit prêt pour les jours difficiles qui nous attendent. Ce seront deux semaines très, très douloureuses." Son homologue brésilien Jair Bolsonaro, qui avait lui aussi minimisé la pandémie en la qualifiant de "grippette", a lui aussi fait marche arrière et l'a qualifiée de "plus grand défi de notre génération".

Une preuve parmi d'autres que la situation s'avère prise au sérieux : le commandant d'un porte-avions américain infesté par le coronavirus s'est heurté au refus du Pentagone lorsqu'il a demandé l'autorisation d'évacuer son équipage, coincé dans l'île de Guam, dans le Pacifique. Le chef des Nations unies, Antonio Guterres, a de son côté affirmé que la Terre vivait sa "pire crise mondiale depuis que l'ONU a été fondée" il y a 75 ans. C'est, a-t-il dit, "la combinaison d'une maladie menaçante pour tout le monde et d'un impact économique conduisant à une récession sans précédent dans un passé récent".

Lire aussi

Trois quarts des Américains confinés

Les Etats-Unis pourraient enregistrer encore plus de décès journaliers que les sombres records atteints par plusieurs pays européens, en première ligne face à la pandémie. Un total de 4.076 décès ont été recensés mercredi, soit un chiffre multiplié par deux en trois jours, a annoncé  l'Université américaine Johns Hopkins, dont les bilans font autorité. Plus de 40% de ces décès ont été enregistrés dans l'Etat de New York. 

La Maison Blanche a présenté ses projections : selon elle, la maladie devrait faire entre 100.000 et 240.000 morts aux Etats-Unis avec les restrictions actuelles, contre 1,5 à 2,2 millions sans aucune mesure. Au niveau mondial, la crise sanitaire continue aussi de s'aggraver, avec plus de 41.000 morts. 

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Depuis le début de la pandémie en décembre en Chine, plus de 830.000 cas ont été officiellement déclarés dans le monde, dont plus de la moitié en Europe, 186.000 aux Etats-Unis et plus de 108.000 en Asie. Aux Etats-Unis, c'est la mobilisation générale: près des trois quarts des Américains vivent désormais confinés. Les Etats-Unis ont dépassé le nombre de morts officiellement atteint par la Chine où l'épidémie s'est déclarée.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent