Face à la résurgence des cas de Covid, le Texas met un coup d’arrêt à son déconfinement

Face à la résurgence des cas de Covid, le Texas met un coup d’arrêt à son déconfinement
International

PAUSE - Le 1er mai, le Texas était l’un des premiers Etats américains à entamer son déconfinement, en toute confiance. A peine deux mois plus tard, le voilà contraint à freiner le processus, confronté à une flambée des nouveaux cas de contamination au coronavirus, et une hausse des hospitalisations.

Douche froide au Texas : le plus grand Etat des Etats-Unis, qui avait commencé à rouvrir son économie dès le 1er mai, annonce aujourd’hui mettre en "pause" le processus de déconfinement en cours. Un changement d’attitude face au virus devenu inévitable, alors que le nombre de contaminations augmente au lieu de diminuer. Dans cet Etat du Sud, la barre des 5.000 nouveaux cas a été franchie trois jours de suite. Les autorités locales ont rapporté jeudi 26 juin 5.996 nouveaux cas en un jour, un chiffre record, qui bat celui déjà établi la veille avec 5.551 nouvelles contaminations. Et les hospitalisations ont plus que doublé en deux semaines : de 2.008 le 11 juin, elles sont passées à 4.389 ce jeudi. 

"En tant qu'Etat, la dernière chose que nous voulons est de retourner en arrière et de fermer les commerces", a déclaré ce jeudi le gouverneur Greg Abbott dans un communiqué, mais "cette pause temporaire va aider notre Etat à contenir la propagation". Concrètement, la nouvelle phase de réouverture pour les commerces est suspendue. Les restaurants resteront ouverts à 75% de leur capacité comme ils le sont actuellement, et les bars resteront ouverts à 50%. Pour garantir "un nombre suffisant de lits disponibles pour traiter les patients atteints de Covid-19", le gouverneur républicain du Texas a par ailleurs suspendu à compter de vendredi les opérations chirurgicales non-indispensables dans les grandes villes comme Houston, Austin et San Antonio. Greg Abott a également exhorté ces derniers jours les habitants à respecter les consignes de distanciation sociale et à porter des masques, qu'il n'a pourtant jamais rendus obligatoires.

Lire aussi

"Du bon travail"

Le Texas, épris de liberté, avait été l’un des premiers Etats américains à rouvrir son économie. Dès le 1er mai donc, les restaurants, centres commerciaux et magasins avaient pu rouvrir à capacité réduite. Les bars, salons de coiffure et d'esthétique leur avaient emboîté le pas dans les semaines suivantes. "Le Texas va rouvrir les commerces par étapes à partir de vendredi. Le gouverneur Greg Abbott fait du bon travail", s’était réjoui à l’époque le président Donald Trump, pour le moins hostile au confinement. 

Pourtant, le Texas ne remplissait alors pas les critères définis par la Maison Blanche pour le redémarrage du pays. La veille du déconfinement, avec 1.000 nouveaux cas et 50 morts, l’Etat enregistrait même son bilan quotidien le plus lourd (à l’époque) depuis le début de l’épidémie.

L'économie d'abord

Depuis, la première vague n’en finit pas. Au total, le Texas a rapporté à ce jour 125.921 cas et 2.249 décès. Mi-mai, alors que le virus continuait de se propager, Greg Abbot restait sur la même ligne de conduite : l’économie d’abord. "Les chiffres du chômage sont trop hauts et inacceptables", déclarait-il. La meilleure chose que l’on puisse faire c’est de continuer la réouverture." 

En mai, Greg Abbot déclarait aussi lors d'une conférence de presse :  "Si le taux de positivité dépasse les 10%, c'est l'un des signaux d'alarme auxquels nous prêteront attention". Ce taux est désormais de 11.76%. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

D’autres Etats connaissent un même rebond de l’épidémie depuis le début du mois de juin : l’Arizona, la Floride, la Californie, ou encore le Nevada, où le port du masque vient d’être décrété obligatoire pour tous les espaces publics, y compris les casinos de Las Vegas, à peine rouverts. Mercredi, plus de 35.900 nouveaux cas de coronavirus ont été recensés en 24 heures aux Etats-Unis, portant le nombre total d'infections sur le sol américain à près de 2,4 millions.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent