Déconfinement : comment l'Autriche, l'Allemagne ou l'Italie prévoient-elles procéder ?

Déconfinement : comment l'Autriche, l'Allemagne ou l'Italie prévoient-elles procéder ?
International

STRATÉGIE - Après plusieurs semaines d'isolement de la population, certains pays tels que l'Autriche et l'Allemagne envisagent un déconfinement progressif dans les prochains jours.

La question est sur toutes les lèvres en France : quand et comment se déroulera le confinement ? Si rien n’indique que cette hypothèse prenne forme rapidement dans l’Hexagone, chez nos voisins européens, certains s’y préparent déjà. C'est le cas de l'Autriche, l'Allemagne ou encore l'Italie, où les autorités planchent sur les mesures favorisant la mise en place de ce fameux déconfinement.

L’Autriche, qui compte 12.000 personnes infectées et 220 décès, a d’ailleurs été le premier pays à envisager cette solution, le gouvernement annonçant ce lundi lors d’une conférence de presse son souhait d’assouplir les restrictions actuellement en vigueur. Si les déplacements resteront limités au minimum, les commerces devraient rouvrir progressivement leurs portes dès le 14 avril.

Lire aussi

Une réouverture progressive des commerces en Autriche

Les autres commerces tels que les coiffeurs seront, eux, autorisés à rouvrir début mai, tandis que les restaurants et les hôtels pourront en faire de même à la mi-mai. En outre, l’obligation de porter un masque, déjà appliquée dans les grandes surfaces, s’étendra aux transports en commun et aux commerces de nouveau ouverts. Les grands rassemblements resteront quant à eux interdits jusqu’à fin juin.

Le chancelier Sebastian Kurz a indiqué que ces mesures allaient être possibles grâce à la réaction rapide du pays face au virus : "En Autriche, nous avons réagi plus rapidement et de manière plus restrictive que d'autres pays. Cette réaction nous donne aujourd'hui la possibilité de sortir plus rapidement de cette crise. Mais seulement si nous continuons tous à respecter les mesures aussi rigoureusement que nous l’avons fait jusqu’à présent."

Certaines écoles bientôt rouvertes en Allemagne ?

De son côté, l’Allemagne, qui comptabilise 95.391 cas de Covid-19 dont 1434 morts, espère la fin du confinement le 19 avril prochain, alors que le gouvernement a, selon un document que Reuters s’est procuré, dressé plusieurs mesures qui devraient rentrer en vigueur au fur et à mesure. Premièrement, pour permettre un déconfinement progressif, les personnes contaminées ainsi que celles ayant été en contact avec des personnes testées positives au virus seront placées en quarantaine dans des hôtels ou leurs domiciles.

Lire aussi

Les commerces rouvriront leurs portes, ainsi que les écoles dans certaines régions d'Allemagne, tout en maintenant les règles de distanciation sociale. Dans le même temps, le gouvernement allemand envisage d'alléger les contrôles aux frontières, maintenant toutefois l'interdictions des grands rassemblements. Enfin, le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun, les trains mais aussi dans les usines et les bâtiments publics, lorsque suffisamment de masques seront à disposition.

En Italie, des hôpitaux dédiés au Covid-19

En Italie, pays jusqu'ici le plus endeuillé du monde par le fléau (16.523 décès pour plus de 132.000 cas confirmés), si la prudence reste évidemment de mise, le ministre de la Santé, Roberto Speranza, a exposé dimanche un plan stratégique en cinq points "pour sortir graduellement" de la pandémie. Un plan qui préconise notamment le port du masque généralisé, la "distanciation sociale scrupuleuse dans les lieux de vie et de travail" et un réseau d'hôpitaux se consacrant au Covid-19 qui resteront ouverts après la crise pour empêcher un éventuel retour du virus. L'objectif est un retour à la normale "dès que possible", a ajouté le ministre sans "donner de date".

Lire aussi

En vidéo

Coronavirus en Italie : le nombre de victimes sous-estimé à Bergame

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Le chef de la Protection civile, Angelo Borrelli, chargé de communiquer chaque jour le bilan du nombre de victimes, a, lui, annoncé vendredi que la péninsule serait toujours confinée pour le pont du 1er mai. Prudent, il a évoqué le 16 mai comme date possible d'entrée dans une "phase 2", synonyme de "coexistence avec le virus", mais seulement "si l'évolution (de la pandémie) ne change pas". 

Une fois qu'aura été décidé l'assouplissement des mesures de confinement, les premières activités qui devraient reprendre sont celles liées à la chaîne d'approvisionnement alimentaire et pharmaceutique. Cela devrait aussi être le cas des artisans dont les boutiques voient passer un nombre limité de personnes. Les bars, restaurants, discothèques ou salles de sport seront quant à eux les derniers à rouvrir et, le moment venu, il est probable que leurs propriétaires devront prévoir une distance de sécurité d'au mois un mètre entre leurs clients de même qu'avec leur personnel. Même chose dans les transports, qui devront maintenir une fréquentation basse en n'utilisant qu'un siège sur deux ou en ne laissant monter qu'un nombre limité de personnes à bord des rames de métro, bus ou trains.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent