Coronavirus : en Pologne, des selfies pour vérifier le respect de la mise en quarantaine

Coronavirus : en Pologne, des selfies pour vérifier le respect de la mise en quarantaine

HIGH TECH - Le gouvernement utilise en une application permettant de localiser, à l'aide de selfies, les personnes observant la quarantaine à cause de l'épidémie du coronavirus.

Des selfies pour veiller sur ses citoyens. C'est la décision insolite prise par la Pologne pour s'assurer que les personnes placées en quarantaine respectent correctement cette dernière. Selon le gouvernement, cette mesure ne concerne qu'une petite partie de la population. "L'application est destinée aux personnes qui restent en quarantaine, qui rentrent de l'étranger", dont les données et le numéro de téléphone sont inscrits dans une base de données spéciale, a déclaré Karol Manys, porte-parole du ministère polonais du Numérique. Et celui-ci d'ajouter : "Les personnes placées en quarantaine ont le choix : soit recevoir des visites imprévues de la police, soit télécharger l'application".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Lire aussi

Un délai de 20 minutes pour envoyer sa photo

Dans le détail, l'application "La quarantaine à domicile" utilise la géolocalisation dont dispose les appareils, ainsi que la reconnaissance faciale. Afin de vérifier si la personne concernée reste à son lieu d'isolement, l'application lui demandera de faire un premier selfie de référence. Par la suite, elle lui redemandera, par surprise à plusieurs moments de la journée, de faire d'autres selfies qui seront comparés à la photo initiale. La personne aura 20 minutes pour envoyer sa photo.

Gare à ceux qui ne respecte pas ce délai : un rappel sera envoyé si la personne ne le respecte pas. Et s'il n'y a pas de réponse au bout de ces 20 minutes supplémentaires, l'application en informera les services d'ordre. Seules les policiers sont chargés de vérifier si la personne concernée respecte la quarantaine. Vendredi, la police a indiqué avoir puni d'une amende de 500 zlotys (111 euros) une personne qui s'est éloignée de son domicile, les amendes pouvant aller jusqu'à 5.000 zlotys (1.110 euros).

La Pologne qui compte 38 millions d'habitants a enregistré mardi 799 cas de contamination, dont neuf morts. Plus de 90.000 personnes restent en quarantaine, selon le Premier ministre. A l'image de ses voisins européens, le pays a resserré ces derniers jours ses mesures pour tenter d'enrayer l'épidémie : les rassemblements de plus de deux personnes sur la voie publique sont désormais interdits, et les déplacements strictement limités.  Le 14 mars, la Pologne avait déjà fermé ses frontières aux voyageurs étrangers, tandis que les restaurants, les bars et les clubs ainsi que les centres commerciaux doivent garder leurs portes closes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : les soignants britanniques appellent au retour des restrictions face à la flambée des cas

Enseignants menacés de mort à Marseille : un homme placé en garde à vue

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand toujours au coude-à-coude

VIDÉO - Texas : les images spectaculaires du crash d'un avion avec 21 personnes à bord, toutes rescapées

"Maintenant, il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer recadre Eric Zemmour

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.