Coronavirus : Jair Bolsonaro s'offre un bain de foule au Brésil, deuxième pays le plus touché

Coronavirus : Jair Bolsonaro s'offre un bain de foule au Brésil, deuxième pays le plus touché
International

GESTES BARRIÈRES - Son pays est de loin le plus touché par le Covid-19 en Amérique du Sud. Pourtant, le président du Brésil Jair Bolsonaro, continue à minimiser l'impact du virus. Le chef d'Etat a participé dimanche à un rassemblement avec ses partisans, bravant les normes sanitaires et les règles de distanciation physique.

Il a vite enlevé son masque pour saluer la foule, serrer des mains, enlacer des partisans, et même porter un enfant sur ses épaules. Dimanche 24 mai, Jair Bolsonaro, le président du Brésil, s'est offert un bain de foule devant le palais présidentiel à Brasilia. Malgré la catastrophe sanitaire qui frappe très durement son pays, il a bravé une nouvelle fois les normes sanitaires et les règles de distanciation physique édictées par la plupart des autorités locales. 

Avec 22 666 morts et 363 111 cas confirmés, le Brésil est le deuxième pays le plus touché au monde par la pandémie, après les Etats-Unis. Le chef de l'Etat d'extrême droite dénigre régulièrement les gestes barrières et les précautions face à la pandémie, réduisant le virus à une "petite grippe", et soutenant que les mesures de confinement nuisent inutilement à la plus grande économie d'Amérique Latine. 

Donald Trump interdit les voyageurs depuis le Brésil

Le jour-même, le président américain a interdit l'entrée aux Etats-Unis aux voyageurs en provenance du Brésil, a annoncé la Maison Blanche. Les non-Américains s'étant rendu au Brésil durant les 14 jours précédant leur demande d'entrée aux Etats-Unis n'y seront pas acceptés, a indiqué dans un communiqué de Kayleigh McEnany, la porte-parole de la présidence américaine. Le commerce n'est pas concerné par ces mesures.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

"La décision d'aujourd'hui permettra de s'assurer que des étrangers qui sont allés au Brésil ne deviennent pas une source de contaminations supplémentaires dans notre pays", a-t-elle déclaré.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent