Covid-19 : l'UE envisage les vaccins russe et chinois

Un flacon contenant le vaccin russe contre le coronavirus, dans le cadre d'un essai à Moscou, en septembre 2020.

HOMOLOGATION - Alors que les experts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sont arrivés ce mercredi 1er février à l'Institut de virologie de Wuhan en Chine, l'UE envisage d'adopter les vaccins chinois et russe si les producteurs "montrent de la transparence".

La porte commence à s'entrouvrir. Ce mardi 2 février, la présidente de la Commission européenne a déclaré ne pas être opposée à l'accès des vaccins russe et chinois dans l'UE, à condition de "se soumettre aux règles d'examen" de l'Agence européenne des médicaments (EMA). "Si les producteurs russe, chinois ouvrent leurs dossiers, montrent de la transparence, toutes leurs données [...], alors ils pourraient avoir une autorisation conditionnelle de mise sur le marché comme les autres", a déclaré Ursula von der Leyen, au cours d'une audition devant des groupes parlementaires à propos de la stratégie vaccinale.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Les dernières infos sur la vaccination et le déconfinement

Le même jour, Emmanuel Macron affirmait sur TF1 avoir "pris l’initiative d’envoyer une mission scientifique en Russie pour échanger avec les équipes", assurant que "les échanges ont été tout à fait positifs". Le chef de l'État rappelait toutefois la nécessité d'homologation par l'EMA. Des propos qui font également écho à ceux d'Angela Merkel, qui a déclaré à la télévision publique ARD que "tous ceux qui obtiennent une autorisation de l'EMA seront absolument bienvenus".

Lire aussi

Le vaccin russe Spoutnik-V serait efficace à 91,6%

Selon les résultats publiés mardi dans la revue médicale The Lancet, le vaccin russe Spoutnik-V serait efficace à 91,6% contre les formes symptomatiques du Covid-19. Le Fonds souverain à l'origine de son développement a annoncé, le 20 janvier, avoir débuté une procédure d'homologation auprès de l'Agence européenne. 

Pour le moment, six contrats avec des producteurs de vaccins ont été conclus par la Commission européenne, dont seulement trois (BioNTech-Pfizer, Moderna, AstraZeneca) sont aujourd'hui autorisés.

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.