Covid-19 : la France durcit les conditions d'entrée pour les voyageurs non-vaccinés de six pays

Covid-19 : la France durcit les conditions d'entrée pour les voyageurs non-vaccinés de six pays

DURCISSEMENT - La France durcit les conditions d'entrée pour les voyageurs non-vaccinés du Royaume-Uni et de plusieurs pays européens (Espagne, du Portugal, de Chypre, de la Grèce et des Pays-Bas), qui devront fournir un test de moins de 24 heures. Inversement, les contraintes sont levées dès dimanche, minuit, pour les voyageurs entièrement vaccinés. Ces mesures valent aussi pour les Français de retour au pays.

Les autorités sanitaires françaises durcissent à nouveau les mesures visant à limiter la propagation du variant Delta. Matignon a annoncé, ce samedi 17 juillet, que la France imposera, dès dimanche à minuit, des tests du Covid-19 de moins de 24 heures à l'entrée sur son territoire des voyageurs non vaccinés en provenance du Royaume-Uni, de l'Espagne, du Portugal, de Chypre, de la Grèce et des Pays-Bas, a annoncé Matignon samedi.

Les personnes arrivant du Royaume-Uni étaient soumises jusqu'à présent à la présentation d'un test de moins de 48 heures. Le délai était de 72 heures pour celles venant d'Espagne, du Portugal, de Chypre, des Pays-Bas et de la Grèce.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

A quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Les services du Premier ministre rappellent aussi, dans un communiqué, que la liste des pays classés "rouges" s'allonge. 28 pays sont désormais concernés, incluant la Tunisie, le Mozambique, Cuba et l’Indonésie. Pour se rendre ou revenir d'un pays classé "rouge", il est nécessaire, notamment, de bénéficier d'un motif impérieux et présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48 heures à l'embarquement. 

Lire aussi

Restrictions levées pour tous les voyageurs vaccinés

Matignon indique en outre que "les contraintes pesant sur les voyageurs bénéficiant d’un schéma vaccinal complet avec un vaccin reconnu par l’Agence européenne du médicament (Pfizer, Moderna, AstraZeneca ou Janssen) seront levées à compter de ce samedi 17 juillet, quel que soit le pays de provenance". Cela inclut les 28 pays classés "rouges", même si les autorités "déconseillent fortement de voyager vers un pays" de la liste.

Enfin, le communiqué confirme que le schéma vaccinal d'un patient est désormais considéré complet, pour toute personne voyageant vers la France, sept jours après l'injection d'une seconde dose, et non plus 14 jours après.

Ces règles valent pour les ressortissants étrangers comme pour les Français revenant au pays, a précisé samedi le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : quelles sont les trois contre-indications à la vaccination ?

"Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne" : le discours cinglant d'un sénateur contre les anti-vaccins

VIDÉO - Belgique : nouvelles inondations massives après un orage diluvien

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 25.000 nouveaux cas en 24h, 22 décès enregistrés

Variant Delta : où se contamine-t-on le plus ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.