Coronavirus : le Royaume-Uni ne reprendra pas "une vie normale" avant "probablement six mois"

Coronavirus : le Royaume-Uni ne reprendra pas "une vie normale" avant "probablement six mois"
International

CONFINEMENT - Le Royaume-Uni pourrait ne pas renouer avec une vie normale avant six mois ou plus en raison de la pandémie de nouveau coronavirus, a averti ce dimanche la cheffe adjointe des services sanitaires britanniques, Jenny Harries.

Michael Grove avait préparé le terrain. Ce dimanche, en début d'après-midi, le bras droit du Premier ministre britannique Boris Johnson a pris la parole sur les ondes de la BBC pour prévenir la population du Royaume-Uni qu'elle devait se préparer à "une longue période" de confinement, lâchant : "Je ne peux pas faire de prédiction précise mais je pense que tout le monde doit s'y préparer." Quelques heures plus tard, la cheffe adjointe des services sanitaires britanniques, Jenny Harries, a, elle, esquissé quelque chose comme une fourchette du temps qu'il reste avant de retrouver une "vie normale" : "Probablement six mois".

"Possiblement plus"

Il serait "dangereux", a-t-elle expliqué, de lever subitement le confinement auquel la population est actuellement soumise pour trois semaines, même s'il s'avère efficace pour ralentir la progression de la maladie, car cela pourrait entraîner une résurgence du virus. Et dans la foulée, elle a affirmé que les mesures mises en place seraient réexaminées "toutes les trois semaines" durant "probablement six mois", "possiblement plus". 

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Mais "cela ne veut pas dire que nous resterons en confinement total pour six mois", a-t-elle toutefois vite précisé.  "Nous pourrons, espérons-le, progressivement adapter certaines mesures de distanciation sociale et progressivement retourner à la normale", a-t-elle ajouté. Dans le Sunday Times, l'épidémiologiste Neil Ferguson de l'Imperial College London, qui conseille le gouvernement, a, lui, estimé que le confinement devrait rester en vigueur "probablement jusqu'à la fin mai, peut-être même début juin. L'hypothèse du mois de mai est optimiste". Pour l'heure, l'épidémie a contaminé 19.522 personnes et fait 1.228 morts au Royaume-Uni.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent