Coronavirus : les Bourses du monde entier poursuivent leur chute vertigineuse

Coronavirus : les Bourses du monde entier poursuivent leur chute vertigineuse

ECONOMIE - Sous l'effet conjugué de l'épidémie et de la chute des prix du pétrole, les Bourses de Francfort et de Paris ont connu ce lundi leur pire séance de la décennie. Un phénomène mondial.

Ce lundi, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé que la Chine était "en train de maîtriser l'épidémie" de coronavirus. Mais cela n'a pas suffi à rassurer les marchés financiers, à la fois affectés par la chute des cours du pétrole, engendrée par une guerre des prix russo-saoudienne, et par l'explosion du nombre de contaminations dans le monde entier : 110.000, dont près de 4000 morts, dans 100 pays et territoires, selon un bilan dressé par l'AFP.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Chutes historiques

Toute l'Union européenne est désormais touchée avec l'annonce, ce lundi, de deux premiers cas à Chypre, et de 97 nouveaux décès en Italie. En conséquence de quoi, les grandes places européennes, qui avaient déjà plongé d'environ 20% depuis le début de l'année, ont sévèrement accusé le coup en clôture de cette journée. La Bourse de Francfort a ainsi connu sa plus lourde chute depuis les attentats du 11 septembre 2001, s'effondrant de 7,94%, tandis que celles de Londres et de Paris ont respectivement perdu 7,69% et 8,39% (la pire séance depuis 2008 pour le CAC 40).  

Lire aussi

Les dirigeants européens auront d'ailleurs mardi 10 mars une visioconférence pour coordonner leurs actions, tandis que la Banque centrale européenne pourrait déployer dès jeudi 12 mars un éventail de mesures de soutien dans la zone euro... On retrouvait, du reste, des inquiétudes similaires dans le monde entier, le Fonds monétaire international (FMI) appelant à ce sujet à "une réponse internationale coordonnée". Et pour cause.

Lire aussi

A Tokyo, le Nikkei a clôturé sur une chute de 5,07% ce lundi. Les Bourses de Chine continentale ont, elles, terminé sur des baisses de plus de 3%, quand Hong-Kong clôturait sur un plongeon de plus de 4%. A New York, les transactions de Wall Street ont dû être interrompues pour un quart d’heure juste après l’ouverture, l’indice Standard & Poor’s 500 ayant chuté de plus de 7%. Enfin, à Sao Paolo, l’indice Ibovespa a cédé de plus de 10%.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vaccination : "À terme, il y aura évidemment des doses pour tout le monde", affirme Olivier Véran

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

Plus de 75 ans, personnes fragiles... Qui peut se faire vacciner dès lundi ?

ENTRETIEN EXCLUSIF - Brigitte Macron se confie sur son expérience du Covid-19

Variants du coronavirus : faut-il désormais porter des masques FFP2 ?

Lire et commenter