Coronavirus : les Bourses du monde entier poursuivent leur chute vertigineuse

Coronavirus : les Bourses du monde entier poursuivent leur chute vertigineuse

ECONOMIE - Sous l'effet conjugué de l'épidémie et de la chute des prix du pétrole, les Bourses de Francfort et de Paris ont connu ce lundi leur pire séance de la décennie. Un phénomène mondial.

Ce lundi, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé que la Chine était "en train de maîtriser l'épidémie" de coronavirus. Mais cela n'a pas suffi à rassurer les marchés financiers, à la fois affectés par la chute des cours du pétrole, engendrée par une guerre des prix russo-saoudienne, et par l'explosion du nombre de contaminations dans le monde entier : 110.000, dont près de 4000 morts, dans 100 pays et territoires, selon un bilan dressé par l'AFP.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Chutes historiques

Toute l'Union européenne est désormais touchée avec l'annonce, ce lundi, de deux premiers cas à Chypre, et de 97 nouveaux décès en Italie. En conséquence de quoi, les grandes places européennes, qui avaient déjà plongé d'environ 20% depuis le début de l'année, ont sévèrement accusé le coup en clôture de cette journée. La Bourse de Francfort a ainsi connu sa plus lourde chute depuis les attentats du 11 septembre 2001, s'effondrant de 7,94%, tandis que celles de Londres et de Paris ont respectivement perdu 7,69% et 8,39% (la pire séance depuis 2008 pour le CAC 40).  

Lire aussi

Les dirigeants européens auront d'ailleurs mardi 10 mars une visioconférence pour coordonner leurs actions, tandis que la Banque centrale européenne pourrait déployer dès jeudi 12 mars un éventail de mesures de soutien dans la zone euro... On retrouvait, du reste, des inquiétudes similaires dans le monde entier, le Fonds monétaire international (FMI) appelant à ce sujet à "une réponse internationale coordonnée". Et pour cause.

Lire aussi

A Tokyo, le Nikkei a clôturé sur une chute de 5,07% ce lundi. Les Bourses de Chine continentale ont, elles, terminé sur des baisses de plus de 3%, quand Hong-Kong clôturait sur un plongeon de plus de 4%. A New York, les transactions de Wall Street ont dû être interrompues pour un quart d’heure juste après l’ouverture, l’indice Standard & Poor’s 500 ayant chuté de plus de 7%. Enfin, à Sao Paolo, l’indice Ibovespa a cédé de plus de 10%.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Disparition de Gaspard Ulliel : qui est sa compagne Gaëlle Pietri, mère de leur fils Orso ?

EN DIRECT - Covid-19 : pour "donner de la visibilité", un Conseil de défense sanitaire prévu ce jeudi

Décès de Gaspard Ulliel : ce que l'on sait sur les circonstances de l'accident de ski

Grève des enseignants : à quoi faut-il s'attendre pour la manifestation de ce jeudi ?

Maroc : le parquet antiterroriste ouvre une enquête après "l'assassinat" d'une touriste française

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.