Coronavirus : Donald Trump menace de suspendre la contribution américaine à l'OMS

Coronavirus : Donald Trump menace de suspendre la contribution américaine à l'OMS
International

MENACE - Frustré de la gestion de la pandémie par l'OMS, le locataire de la Maison Blanche a menacé mardi 7 avril l'organisme mondial de couper les financements américains. En cause : son attitude envers la Chine, qu'il juge trop clémente.

"Ils ont vraiment merdé". Dans un tweet publié mardi 7 avril, le président des Etats-Unis s'en est pris l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), menaçant de suspendre la contribution américaine à l'organisme. La raison ? Une mauvaise gestion de la pandémie de coronavius, et une attitude qu'il juge trop favorable à la Chine. 

Une menace qu'il a réitérée le jour même lors de son point presse quotidien depuis la Maison Blanche. Quelques minutes plus tard, cependant, il a fait machine arrière dans une certaine confusion, en affirmant qu'il souhaitait seulement étudier cette possibilité, contre-disant sa déclaration initiale. 

"Tout semble très favorable à la Chine, ce n'est pas acceptable"

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

#Perriscope n° 23 - "Faire payer les riches", est-ce raisonnable ? Un million de chômeurs en plus en France ? "C'est possible"... mais pas inéluctable

Objet de la frustration présidentielle vis-à-vis de cette agence de l'ONU dont le siège est à Genève ? Son attitude vis-à-vis de Pékin. "Tout semble très favorable à la Chine, ce n'est pas acceptable", a déclaré le président de la première puissance mondiale. 

"Ils reçoivent des sommes énormes de la part des Etats-Unis", a-t-il insisté. "Ils ont critiqué la fermeture des frontières (aux personnes venues de Chine) quand je l'ai annoncée, et ils ont eu tort", a-t-il ajouté. "Ils ont eu tort sur beaucoup de choses", a-t-il martelé, sans donner plus de précisions.

Les Etats-Unis ont connu mardi 7 avril le pire bilan hebdomadaire dans le monde depuis le début de l'épidémie. 2000 décès ont été recensés en seulement 24 heures, portant à 12.722 le nombre total de décès dans le pays. Un chiffre que Donald Trump explique par le nombre de tests effectués sur tout le territoire. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent