Coronavirus : aux Etats-Unis, les Afro-Américains durement touchés par l'épidémie

Coronavirus : aux Etats-Unis, les Afro-Américains durement touchés par l'épidémie

ÉPIDÉMIE - Plusieurs juridictions ont fait remonter des chiffres alarmants ces derniers jours, selon lesquels le Covid-19 tuerait de façon disproportionnée les Noirs.

Avec plus de 430.000 cas et près de 15.000 décès, les Etats-Unis sont devenus ces derniers jours le foyer de l'épidémie de coronavirus. Un drame national qui frappe particulièrement la communauté noire américaine, selon des données parcellaires mais prises au sérieux par les autorités. Notamment Donald Trump.

"C’est disproportionné, ils sont très durement touchés", a reconnu le président américain, mardi, au cours de son point presse quotidien. Et le magnat de l'immobilier d'ajouter : "Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour relever ce défi, c’est un énorme défi, c’est terrible, pour fournir un soutien aux citoyens afro-américains de ce pays qui sont particulièrement touchés". 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Lire aussi

"Cette population fait plus face au grand public"

Si aucune enquête n'a été menée au niveau national, quelques états ont cependant choisi de publier des chiffres. Ceux-ci sont pour le moins révélateurs. Dans l'Illinois, les Noirs représentent 14% de la population mais 42% des décès de l'épidémie. A Chicago, c'est 72% des morts, alors qu'ils représentent moins d'un tiers des habitants. En Caroline du Nord, 31% des morts étaient Noirs, contre 22% de la population. En Louisiane, où se trouve la Nouvelle-Orléans, la disproportion est plus grande encore : 33% des habitants sont Noirs mais 70% des morts l'étaient. 

Comment expliquer de telles disparités ? Anthony Fauci, le "monsieur coronavirus" de l'administration Trump, a avancé quelques explications mardi : "Nous savons, littéralement depuis toujours, que des maladies comme le diabète, l’hypertension, l’obésité et l’asthme affectent de manière disproportionnée les populations minoritaires, en particulier les Afro-Américains." 

"Nous savons que les Noirs sont plus susceptibles d'avoir du diabète, des maladies du cœur et des poumons", a surenchéri mardi le médecin en chef des Etats-Unis, Jerome Adams, sur CBS. Or ces maladies augmentent le risque de complications du Covid-19.

En vidéo

Coronavirus : témoignage de deux médecins français dans les hôpitaux de New York

Autre raison invoquée : une exposition particulièrement élevée au virus. "Cette population fait plus face au grand public", a détaillé Georges Benjamin, président de l'Association américaine de santé publique (APHA). "Ils sont plus souvent chauffeurs de bus, ils prennent plus les transports en commun, ils travaillent plus dans les maisons de retraite, les magasins et les supermarchés." Difficile, dès lors, d'appliquer la distanciation sociale, pourtant prônée par les autorités. "Beaucoup d'Américains noirs et d'autres communautés de couleur n'ont pas le privilège de pouvoir se confiner à la maison", ont d'ailleurs écrit des centaines de médecins et l'organisation de défense des minorités Lawyers' Committee for Civil Rights Under Law, dans une lettre adressée au secrétaire américain à la Santé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

EN DIRECT - Covid-19 : risque "élevé à très élevé" que le nouveau variant "Omicron" se répande en Europe

Escroquerie à la carte bancaire : clap de fin pour les rois de l’arnaque du "allo"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.