Coronavirus : l'Italie va prolonger son confinement "au-delà du 3 avril"

Coronavirus : l'Italie va prolonger son confinement "au-delà du 3 avril"
International

CONFINEMENT - Giuseppe Conte, le chef du gouvernement italien, a annoncé que les mesures de confinement du pays seront prolongées. Elles étaient effectives jusqu’au 3 avril et vont donc s’étendre au-delà. Les écoles sont toujours fermées et les Italiens, interdits de sortir de chez eux sans raisons valables.

La vie ne va pas reprendre tout de suite dans les rues d’Italie. Confiné depuis une semaine, le pays était déjà soumis à des mesures d’interdiction de sortie jusqu’au 3 avril. Le gouvernement italien a décidé de prolonger les mesures. "Les mesures que nous avons prises, tant celle qui a entraîné la fermeture d'une grande partie des entreprises et des activités individuelles dans le pays, que celle concernant l'école, ne peuvent être que prolongées à leur échéance", a déclaré Giuseppe Conte dans le quotidien Il Corriere della Sera ce jeudi.

Quelque 60 millions d'Italiens sont interdits de sortir de chez eux sauf pour raisons professionnelles, médicales ou impérieuses. Les écoles restent fermées. "Nous devons faire preuve de bon sens et agir tous avec la plus grande conscience, les sanctions pénales pour les contrevenants sont là et seront strictement appliquées", explique-t-il, écartant pour le moment toute prise de mesures plus restrictives encore pour stopper la contamination.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Lire aussi

"Nous avons évité l'effondrement du système, les mesures restrictives fonctionnent et il est évident que lorsque nous atteindrons un pic et que la contagion commencera à diminuer, au moins en pourcentage, dans quelques jours, espérons-le, nous ne pourrons pas revenir immédiatement à la vie d'avant", a ajouté le chef du gouvernement.

En vidéo

Bergame : les images terrifiantes de l'hôpital, submergé par l'épidémie de coronavirus

Tracer les téléphones pour vérifier le confinement

L’Italie est le plus le plus touché en Europe. La barre des 3.000 morts se rapproche, avec le décès de 475 personnes supplémentaires en 24h mercredi, le bilan le plus lourd depuis le début de l’épidémie dans le pays. Mais surtout très proche de celui de la Chine (plus de 3.200 morts). La contagion continue de s'étendre dans le nord de la Botte qui ne semble pas avoir atteint "le pic" de la contamination. Celui-ci devrait être atteint la semaine prochaine.

Plusieurs élus réclament plus de rigidité dans les mesures comme l'interdiction de faire du jogging. Les parcs et jardins publics ont été fermés dans de nombreuses villes. Le gouverneur de Vénétie, Luca Zaia (Ligue),  a proposé que les téléphones mobiles des Italiens soient tracés afin de vérifier qu'ils respectent bien le confinement.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent