Coronavirus : deux élus américains qui ont été en contact avec Donald Trump placés en quarantaine

Coronavirus : deux élus américains qui ont été en contact avec Donald Trump placés en quarantaine

CORONAVIRUS - Cinq élus américains ont été placés en quarantaine après avoir été exposés au coronavirus. Deux d'entre eux sont récemment entrés en contact avec le président américain Donald Trump.

Donald Trump exposé aux risques de contagion du coronavirus ? En tout, cinq élus du Congrès américains étaient lundi en quarantaine volontaire, dont au moins deux républicains qui ont eu des contacts avec Donald Trump après avoir été exposés au coronavirus. L'élu de la Chambre des représentants Matt Gaetz voyageait lundi même à bord de l'avion présidentiel Air Force One qui ramenait Donald Trump vers Washington. Il a signalé un peu plus tard avoir été exposé "il y a onze jours" à une personne qui a depuis subi un test positif au coronavirus. "Bien que l'élu ne ressente pas de symptômes, il a été testé aujourd'hui et attend des résultats bientôt", a écrit son équipe sur son compte Twitter. Il restera en quarantaine volontaire jusqu'à la fin de la période conseillée de 14 jours.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

Un autre élu républicain de la Chambre, Doug Collins, qui avait rencontré Donald Trump vendredi 6 mars, a lui annoncé lundi qu'il se mettait volontairement en quarantaine bien qu'il n'ait "aucun symptôme", parce qu'il avait été exposé au coronavirus fin février. "Bien que je n'aie aucun des symptômes, j'ai décidé de me mettre en quarantaine afin de prendre des précautions."

Doug Collins se trouvait juste derrière le président américain vendredi lors d'une visite officielle des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) américains à Atlanta. Il aurait aussi serré la main de Donald Trump à l'occasion de ce déplacement, d'après certains médias.

Les deux élus ont été exposés au virus lors d'une grande conférence conservatrice (CPAC), organisée du 26 au 29 février près de Washington. Donald Trump et son vice-président Mike Pence avaient participé à cette conférence. C'est aussi lors de ce grand rendez-vous annuel des conservateurs que le sénateur du Texas et ancien candidat à la présidentielle de 2016 Ted Cruz, ainsi qu'un autre élu, Paul Gosar, avaient serré la main d'une personne porteuse du virus. Ils ont annoncé dimanche soir se mettre en quarantaine volontaire, sans ressentir de symptômes.

Une élue démocrate de la Chambre, Julia Brownley, a elle décidé de travailler à distance après avoir rencontré une personne porteuse du virus "la semaine dernière". Elle ne présente pas non plus de symptômes, a-t-elle indiqué.

Un bilan de 26 morts outre-Atlantique

Connu pour être "germophobe" bien avant l'épidémie, Donald Trump avait plaisanté il y a plusieurs jours au sujet des grandes précautions qu'il prenait pour éviter d'être contaminé. "Je n'ai pas touché mon visage depuis des semaines", avait-il alors lancé. "Cela me manque!".

Mais le président américain a également assuré qu'il prenait l'épidémie très au sérieux. Les autorités sanitaires américaines ont exhorté lundi les personnes les plus susceptibles de tomber gravement malade à cause du coronavirus, soit les personnes âgées de plus de 60 ans et les personnes souffrant de maladies chroniques, à faire des stocks de nourriture et de médicaments afin de se préparer à rester chez elles.

L'épidémie a touché plus de 600 personnes aux Etats-Unis et fait au moins 26 morts. Des établissements scolaires ont fermé et des grands rendez-vous ont été annulés, mais pour l'instant la campagne n'est pas affectée.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : "Pas d'évolution des restrictions nationales cette semaine", annonce Gabriel Attal

EN DIRECT - Joe Biden arrive au Capitole pour son investiture

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

La vitamine D protège-t-elle des formes graves du Covid-19 ?

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

Lire et commenter