Coronavirus : redoutant une nouvelle vague, une partie de la ville de Melbourne à nouveau confinée

La ville de Melbourne conduit une série de test du coronavirus après qu'une deuxième vague de l'épidémie touche la région.
International

AUSTRALIE - Des centaines de milliers d'habitants du nord et de l'ouest de Melbourne ont reçu le 3o juin l'ordre de rester confinés chez eux pour contenir l'épidémie de coronavirus qui frappe la deuxième plus grande ville du pays.

Les habitants de Melbourne n'auront profité que de quelques semaines de liberté.  Alors qu'une hausse importante de nouveaux cas de Covid-19 frappe l'État de Victoria en Australie depuis la mi-juin, Melbourne, la deuxième plus grande ville du pays, a décidé d'imposé un nouveau confinement à une partie de la métropole. 

Au total une trentaine de quartiers, principalement au nord et à l'ouest, sont concernés. Près de 310.000 habitants, dans une villes qui en compte 5 millions, devront limiter leurs déplacements. Et ce jusqu'au 29 juillet. 

D'où viennent ces nouveaux cas ?

Après l’annonce de reconfinement à Melbourne, les autorités ont conduit une série exceptionnelle de tests. Selon le quotidien The Herald Sun, 93.000 dépistages ont été effectués depuis le jeudi 25 juin et 233 nouveaux cas détectés. 

Le Premier ministre de l’État de Victoria, Daniel Andrew, a expliqué que des analyses ont montré "un nombre important" de nouveaux cas liés à des membres du personnel des hôtels où sont placés les Australiens en provenance de l’étranger. Ceux-ci n’auraient pas respecté les protocoles sanitaires.

Daniel Andrew a notamment demandé au Premier ministre australien Scott Morrison de changer l’itinéraire des vols internationaux à destination de Melbourne vers d’autres villes du pays. 

Un retour vers des restrictions strictes.

Les habitants des quartiers confinés de Melbourne ne pourront désormais sortir de chez eux que pour aller travailler - si le télétravail n’est pas possible -, faire des exercices physiques ou acheter des produits de premières nécessités. L’accès de ces quartiers aux personnes n’y vivant pas sera interdit. Ceux qui ne respecteraient pas ces mesures risquent une amende de 1.652 dollars australiens (environ 1.017 euros).

Le Premier ministre de l’État de Victoria justifie ce retour à des mesures extraordinaires par "la nature de ce virus qui est telle que (...) si nous ne les prenons pas maintenant, nous finirons" par devoir confiner toute la ville. 

Lire aussi

Alors qu'ils ont à peine rouvert, beaucoup de commerces devront fermer. Une subvention de 5 000 dollars sera mise en urgence à la disposition des entreprises dans les 30 quartiers touchés par ces restrictions supplémentaires.

Vent de panique dans les supermarchés

Dans les supermarchés,  une impression de "déjà-vu" se fait avec des images de rayons vides.  Le reconfinement a en effet suscité une nouvelle fièvre d’achats par des clients paniqués. Certains magasins rétablissent un rationnement, notamment de papiers toilettes.

Sur Twitter, la chaîne de supermarché Woolworths impose par exemple deux paquets par personnes mais tente de rassurer ses clients en affirmant avoir "commandé  plus de 65.000 paquets, 30 % que le volume habituel".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur le Covid-19

L’Australie figurait parmi les modèles à suivre dans la gestion de la crise sanitaire. Ce pays de 25 millions d’habitants avait recensé 7.800 cas dont seulement 104 décès pendant la première vague de l’épidémie. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent