Chine : 108 millions de personnes de nouveau confinées dans le nord-est du pays

Chine : 108 millions de personnes de nouveau confinées dans le nord-est du pays

PRUDENCE - Alors que la crise sanitaire semblait toucher à sa fin en Chine, plusieurs provinces du nord-est du pays ont de nouveau imposé un confinement strict à leur population.

Retour à la case... confinement. Suite à l'apparition d'un nouveau cluster de 34 personnes à Shulan, dans le nord-est de la Chine, quelque 108 millions de personnes sont replongées dans des conditions de confinement. Des mesures strictes ont de nouveau été appliquées dans de nombreuses villes de la province de Jilin et du Liaoning afin d'endiguer ce nouveau foyer de Covid-19. De quoi surprendre des habitants qui pensaient que le pire était derrière eux.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

"Frustrant"

Alors que le reste la Chine retrouve progressivement une vie normale, les trains et bus ont de nouveau été mis à l'arrêt, les écoles fermées et des dizaines de milliers de personnes sont de retour en quarantaine, explique Bloomberg. Les gens "sont de nouveau plus prudents", a déclaré au journal américain Fan Pai, résidente de Shenyang, une ville de la province voisine du Liaoning, qui fait également face à de nouvelles restrictions. "Les enfants qui jouent dehors portent à nouveau des masques" et les agents de santé se promènent avec des vêtements de protection, décrit-elle. "C'est frustrant parce que nous ne savons pas quand cela se terminera."

Lire aussi

Dans la ville de Shulan, jusqu'à nouvel ordre, les tables de restaurant ne pourront accueillir que deux personnes et refuseront les groupes. Les complexes résidentiels avec des cas confirmés ou suspects seront fermés. Une seule personne de chaque famille ne sera autorisée à sortir pour acheter les articles essentiels, et ce pendant deux heures, tous les deux jours. Des mesures qui se répètent dans toute la province de Jilin, où les médicaments anti-fièvre sont désormais interdits dans les pharmacies pour empêcher les gens de cacher leurs symptômes. 

La crainte d'une deuxième vague

Le virus ne se propage pourtant pas aussi rapidement que ce fut le cas à Wuhan, épicentre de la pandémie mondiale. Les chiffres sont d'ailleurs incomparables : le nombre total de cas dans la province de Jilin (voir la carte ci-dessous) est de 127, quand la province du Hubei en comptait 68.000. 

Mais la réaction intransigeante de la Chine reflète sa crainte d'une deuxième vague. Comme dans les autres pays expérimentant le déconfinement, le moindre soupçon de résurgence de la maladie incite à un retour à un verrouillage strict des déplacements de la population.

A ce jour, la pandémie de Covid-19 a déjà fait plus de 315.000 morts à l'échelle planétaire, entraînant de graves conséquences sur l'économie mondiale.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : Israël ferme ses frontières aux ressortissants étrangers

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

EN DIRECT - Migrants : il appartient au Royaume-Uni de gérer le contrôle de ses frontières, estime la Commission européenne

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.