Coronavirus en Chine : sa famille placée en quarantaine, un adolescent handicapé meurt chez lui

Coronavirus en Chine : sa famille placée en quarantaine, un adolescent handicapé meurt chez lui
International

Toute L'info sur

Coronavirus : l'épidémie meurtrière qui inquiète la planète

TRAGEDIE - Selon les médias chinois, un adolescent handicapé de 17 ans est décédé mercredi 29 janvier, dans un village rural de la province du Hubei. Mis en quarantaine, son père et son frère, soupçonnés d'être porteurs du coronavirus, l'avait laissé seul chez lui.

C'est une histoire terrible que relate le quotidien Beijing Youth Daily. Atteint d'une paralysie cérébrale affectant la mobilité, la posture, le tonus musculaire et la parole, un adolescent a été retrouvé mort dans son lit mercredi. En situation de handicap, incapable de subvenir seul à ses besoins primaires, il était resté seul chez lui depuis six jours, son père et son frère ayant été placés en quarantaine dans le cadre de l'épidémie de coronavirus. Ces derniers avaient développé de la fièvre et avaient donc été emmenés dans un établissement à 25 kilomètres au sud de leur village. Quant à la mère, elle se serait suicidée environ un an après la naissance de son frère cadet de 11 ans, atteint d'autisme.

Voir aussi

Selon le récit explicité par le journal local South China Morning Post, le père, incapable de rejoindre son fils, avait demandé de l'aide sur la plateforme de microblog Weibo, alertant que son enfant n'avait reçu ni nourriture, ni eau, ni soins d'hygiène depuis presque une semaine. 

Ce dernier aurait reçu les visites des responsables locaux du parti communiste chinois qui ne l'auraient nourri que deux fois entre vendredi et mardi et sa tante qui l'aurait également nourri trois fois et l'aurait changé deux fois au cours de la période de six jours mais n'aurait pu lui rendre davantage visite en raison de problèmes de santé personnels. 

Voir aussi

Une enquête en cours

Mardi, lors de la dernière visite, l'enfant "était allongé sur une chaise longue mais sa tête pendait" poursuit la tante, citée par South China Morning Post. "Son visage et sa bouche étaient sales, ainsi que sa couette. J'ai lavé son visage et sa bouche avec de l'eau bouillie, changé ses sous-vêtements et lui ai donné de l'eau et une petite demi-tasse de riz, mais il ne pouvait plus manger". 

L'enfant a finalement été retrouvé mort dans son lit mercredi, après six jours de solitude, privé de l'aide et du réconfort de ses proches. Une enquête pour déterminer les causes du décès aurait été lancée par les responsables locaux du comté de Hong'an, à 100 km au nord de Wuhan, épicentre de l'épidémie de coronavirus.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent