Grève de la faim, suicide... Le désespoir gagne les équipages confinés à bord des bateaux de croisière

Grève de la faim, suicide... Le désespoir gagne les équipages confinés à bord des bateaux de croisière

QUARANTAINE - Confinés en mer depuis l’apparition du coronavirus, des membres d’équipage de différents paquebots commencent à perdre patience. Le désespoir face à la situation pourrait être à l’origine de récents suicides à bord. Certains ont entamé une grève de la faim afin de pouvoir rentrer chez eux.

Trois morts en l’espace de quelques jours. Plusieurs membres d'équipage confinés sur des bateaux de croisière en raison de la pandémie due au nouveau coronavirus semblent s'être suicidés dernièrement. Dimanche 10 mai, une Ukrainienne de 39 ans s'est jetée par-dessus bord du Regal Princess, au large du port néerlandais de Rotterdam, a confirmé à l'AFP la compagnie Princess Cruises, propriété du géant des croisières Carnival.

D’après le blog spécialisé "Cruise Law News", cette femme faisait partie d’un groupe d’une centaine de membres d’équipage d’origine ukrainienne qui aurait dû être rapatrié dans leur pays par avion. Mais ce vol en direction de Kiev aurait été annulé "pour des raisons imprécises".

Deux autres membres d'équipage de bateaux de croisière sont morts ces derniers jours dans des circonstances encore floues. Samedi 9 mai, un homme s'est apparemment suicidé à bord du Carnival Breeze, qui naviguait entre les Bahamas et l’Europe, où son équipage devait débarquer. "Sa mort n'est pas liée au Covid-19, mais par respect pour sa famille, nous ne donnerons pas plus de détails", a commenté un porte-parole du groupe Carnival.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Lire aussi

Ennui et manque de communication

"La dépression nous frappe durement à bord, après une longue période d’isolement sur les navires", a confié un membre d’équipage du groupe au site Crew-Center. Outre l’ennui, des employés dénoncent un manque de communication de la part de leur hiérarchie, ignorant par exemple comment rentrer chez eux depuis l’Angleterre où ils sont censés débarquer.

Un employé d'un autre bateau, le Jewel of the Seas, est quant à lui mort le 2 mai après être passé par-dessus bord, au large de la Grèce. Il s’agissait d’un électricien de nationalité polonaise âgé de 27 ans. La compagnie Royal Caribbean a fait savoir qu'elle

coopérait avec les autorités dans leur enquête.    

Lire aussi

En grève de la faim pour rentrer chez eux

Quatorze membres d'équipage du Navigator of the Seas, ancré dans le port de Miami, ont par ailleurs entamé une grève de la faim afin de pouvoir retourner à terre. D'origine roumaine, ils demandent à être rapatriés chez eux au plus vite. Cela fait deux mois qu’ils sont en mer. "Nous avons le sentiment d'être tous pris en otage", a confié l'un d'eux au Miami Herald sous couvert d'anonymat. "La compagnie (Royal Caribbean) doit comprendre que nous ne sommes pas des cartons de nourriture que l'on peut bouger ici et là". Selon les gardes-côtes américains, 104 bateaux de croisière se trouvent actuellement au large des Etats-Unis, avec près de 72.000 membres d'équipage à bord au total.

Dans le monde entier, les croisières sont à l’arrêt. Les groupes Carnival, MSC et Costa ont reporté une nouvelle fois la reprise de leur activité, le premier faisant même une croix sur l’été, avec un retour en mer seulement progressif en août.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : deux morts, une personne toujours portée disparue

EN DIRECT - Le vaccin Pfizer/Biontech "toujours efficace" contre le variant Omicron après "trois doses", annonce l'entreprise

Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Pour Christian Estrosi, Emmanuel Macron "a fait le job pendant cinq ans"

"Koh-Lanta" : ce sont Ugo, Claude et Laurent qui s’affronteront sur les poteaux en finale

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.