47 millions d'emplois menacés et un taux de chômage à 32% : les Etats-Unis vers un scénario catastrophe ?

Ces derniers jours, les Américains ont connu une accélération foudroyante de l'épidémie de coronavirus. On fait le point sur la situation sur place.
International

CRISE - Figurant désormais parmi les pays les plus durement touchés par le coronavirus, les Etats-Unis risquent également de subir sur le plan économique, avec de nombreux emplois supprimés dans tous les secteurs d'activité.

Le scénario catastrophe se dessine aux Etats-Unis. Alors que le pays fait face à une forte progression de l’épidémie de Covid-19 ces dernières semaines, avec plus de 3000 morts et 160.000 cas recensés ce mardi, il se prépare également à des conséquences économiques désastreuses. La semaine dernière, des chiffres alarmants annonçaient déjà la couleur, révélant un boom de 3,3 millions du nombre de demandes d’allocations chômage, sur la seule période du 15 au 21 mars. Sans compter les 2,65 millions de nouvelles demandes qui devraient s'ajouter cette semaine.

Mais le pire pourrait être à venir. Ces dernières heures, la Réserve fédérale (Fed) de Saint-Louis a fait état de prévisions encore plus inquiétantes. D'après les projections de ses économistes, 47 millions d'emplois supplémentaires seraient menacés ces prochains mois, ce qui conduirait à un taux de chômage abyssal de 32,1%. Pour rappel, en février dernier, celui-ci ne s'élevait qu'à 3,5%, soit son plus bas niveau depuis 1969.

Lire aussi

Pire que la crise financière de 2008 ?

Les employés concernés sont principalement ceux exerçant dans les secteurs de la vente, la production, l'alimentaire et les services. D'autres corps de métier tels que les barbiers, coiffeurs, employés de compagnies aériennes et de la restauration, occupant des emplois dits "à forte intensité de contact" - dont le nombre est estimé à 27,3 millions - sont également en danger. 

En comptant ces 47 millions d'emplois potentiellement supprimés, le nombre total de chômeurs pourrait donc atteindre les 52,8 millions, soit plus de trois fois pire qu'au pic de la récession économique qui avait frappé le pays à partir de 2008.

Lire aussi

Un plan de relance colossal annoncé

Pour atténuer cette éventuelle catastrophe, Donald Trump a annoncé vendredi dernier un gigantesque plan de relance d'un montant de 2200 milliards de dollars. Un plan qui prévoit que tous les Américains ayant touché un revenu imposable de moins de 75.000 dollars en 2019 recevront un chèque de 1200 dollars, alors que les couples mariés gagnant moins de 150.000 dollars par an recevront, eux, 2400 dollars, avec 500 dollars de plus s'ils sont parents. 

En vidéo

Le coronavirus fait exploser la vente d’armes aux États-Unis

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Ce plan de relance prévoit en outre 400 milliards de dollars d'assistance aux petites entreprises sous la menace d'une faillite, et 500 milliards aux grandes sociétés. Des prêts de 25 milliards ont par ailleurs été alloués aux compagnies aériennes. Enfin, une aide d'urgence pour le système hospitalier de l'ordre de 130 milliards a été mise en place.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent