Coronavirus : après deux semaines d'errance, les 1250 croisiéristes du Zaandam accostent en Floride

Après des jours d'errance et de refus d'accoster en Amérique latine, en raison de la présence de passagers atteints du Covid-19, le navire de croisière Zaandam est arrivé jeudi 2 avril en Floride.

PANDÉMIE - Le paquebot de croisière Zaandam, qui a erré pendant des jours après avoir été rejeté par plusieurs pays d'Amérique latine parce qu'il transportait des passagers atteints du coronavirus, a accosté jeudi en Floride.

La croisière de rêve s’était transformée en véritable cauchemar. Le paquebot Zaandam a accosté jeudi à Port Everglades, dans l'Etat de Floride, aux Etats-Unis. La fin d’un long périple. Le bateau avait quitté Buenos Aires en Argentine le 7 mars et devait finir son voyage au Chili le 21 mars, mais a dû changer de trajectoire à cause du virus. Transportant des passagers atteints du nouveau coronavirus, il errait depuis deux semaines essuyant des refus de plusieurs pays d'Amérique latine. 

"Je suis très heureux de pouvoir partager cette bonne nouvelle avec vous (...). Votre voyage de retour à la maison peut bientôt commencer", a dit aux passagers Bas Van Dreumel, le capitaine du Rotterdam, le navire venu leur porter secours, selon un message audio transmis à l'AFP par l'un d'entre eux. Le sort du Zaandam a fait l'objet de difficiles négociations en Floride. A son bord, 250 passagers et membres d'équipage ont eu des symptômes similaires à ceux de la grippe, et quatre sont décédés. Les causes précises de leur mort n'ont pas été divulguées. Au total, neuf personnes ont été testées positives au Covid-19

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Lire aussi

Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, s'était d'abord opposé à son arrivée, affirmant qu'il ne voulait pas se voir "refourguer" des malades qui épuiseraient les ressources locales. Il a ensuite fait marche arrière, disant à la chaîne Fox News qu'il ne s'était pas rendu compte que des Américains se trouvaient à son bord. Le président américain Donald Trump a également reconnu la nécessité d'évacuer les passagers. "Nous devons aider les gens. Ils sont dans le pétrin", a-t-il lancé, annonçant par ailleurs que les Britanniques et les Canadiens parmi eux seraient évacués. 

La sortie de crise s'était profilée jeudi matin : un responsable local, Michael Udine, avait indiqué sur Twitter qu'une commission avait approuvé de manière "conditionnelle" le plan de débarquement proposé par Carnival, propriétaire de la compagnie de croisières Holland America. La compagnie exploite le Zaandam et le Rotterdam, envoyé à sa rescousse avec notamment des vivres, du personnel et des tests de dépistage du Covid-19. Quelque 400 passagers sains ont été transférés du Zaandam vers le Rotterdam.

En vidéo

Zaandam, l'errance d'un paquebot contaminé par le coronavirus

Le débarquement des passagers sains va prendre 4 jours

"Nous avons un hôpital qui a la capacité d'accueillir certaines des personnes gravement malades", a dit le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, dont l'Etat compte déjà plusieurs milliers de personnes atteintes du virus. Ces passagers très malades seraient 13 selon la compagnie qui compte aussi un membre d'équipage nécessitant une prise en charge hospitalière.

Les deux navires transportent 1250 passagers, dont des Américains et des Canadiens, et 1186 membres d'équipage. 

Selon le plan de débarquement, qui pourrait prendre jusqu'à quatre jours, environ 1200 personnes qui ne sont pas malades pourraient rentrer chez elles en avion. Elles seraient transportées dans des véhicules "désinfectés, avec des contacts limités entre personnes, et elles porteraient des masques", a expliqué Holland America mercredi. "Les ressortissants étrangers seront transportés par bus vers l'aéroport, mais ils n'iront pas à l'intérieur de l'aéroport. Ils iront directement dans l'avion", a précisé Ron DeSantis. 

Lire aussi

Un autre navire de croisière, le Coral Princess, avec à son bord 12 cas diagnostiqués de coronavirus, est lui aussi en train de naviguer vers le port de Fort Lauderdale, en Floride, a indiqué jeudi à la compagnie maritime Princess Cruises. Jusqu'ici, sept passagers et cinq membres d'équipage ont été testés positifs, sur 13 tests effectués. Au total, 1898 personnes se trouvent sur le Coral Princess, qui doit à son tour accoster à Fort Lauderdale samedi.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

Télétravail : Élisabeth Borne annonce un objectif de "5000 contrôles par mois" dans les entreprises

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.