Coronavirus : le Maroc ferme ses lignes aériennes et maritimes avec la France

Coronavirus : le Maroc ferme ses lignes aériennes et maritimes avec la France

ÉPIDÉMIE - En raison des nombreux cas constatés dans l'Hexagone, le Royaume a décidé de fermer les lignes aériennes et maritimes en liaison avec la France.

Le Maroc se cloître à son tour.  Le Royaume "a décidé, après consultation des autorités françaises, la fermeture de toutes les lignes aériennes et maritimes de passagers de et vers la France", a fait savoir l'ambassade française ce vendredi.

"Il est recommandé à tous les résidents en France de surseoir à tout voyage au Maroc, et pour ceux déjà présents au Maroc de se rapprocher de leur compagnie aérienne ou de leur tour-operator pour examiner les modalités de leur retour en France", précise sur son site l'ambassade. Elle a activé une cellule de crise qui peut être contactée au numéro suivant : 05.37.689.789.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Lire aussi

Le Maroc a dans le même temps également bouclé "jusqu'à nouvel ordre" ses liaisons aériennes et maritimes avec l'Espagne, ainsi qu'avec son voisin l'Algérie, mais aussi avec les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla.

Ce vendredi, le gouvernement autrichien a également annoncé la suspension des liaisons aériennes avec la France, ainsi qu'avec l'Espagne et la Suisse, "des pays dans lesquels le nouveau coronavirus se répand particulièrement vite".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon une revue médicale

Producteur tabassé par des policiers à Paris : que s'est-il passé ?

Ce qu'il sera possible (ou non) de pratiquer dans les stations de ski pendant les vacances de Noël

EN DIRECT - Tests Covid : un tarif dégressif proposé aux laboratoires en fonction de la vitesse de rendu des résultats

"Un chagrin presque insupportable" : Meghan Markle évoque sa fausse couche dans une poignante tribune

Lire et commenter